Archives du mot-clé remire montjoly

4eme Manche; Eric Ribas moissonne les petits …….

Blog de pecheursenguyane :Pêcheurs de Guyane, 4eme Manche; Eric Ribas moissonne les petits .......

Il y a
longtemps lors d’une manche du championnat de Guyane de Surf
Casting, que les pesons destinés à déterminer le poids des poissons
capturés par les pêcheurs de Guyane soient restés dans leur boite,
bien au sec, sans usage, sans utilité.

Ce
dimanche entre 7 h et 12 h, lors de la 4eme manche du Championnat
de Guyane de Surf casting sur la plage de Caristan à Remire
Montjoly, il fallait tactiquement se contenter de pêcher les petits
poissons présents nombreux au bord et oublier les raies,
machoirans, passanis, qui avaient ce jour désertés les rivages,
abandonnés les eaux turpides de cette portion de plage.

Le plus
gros poisson pesé est une lotte de 1,6 kg, les trois ou quatre
autres poissons pesés ne dépassant pas le kilo.

Personnellement je ne me souviens pas d’un concours
pareil ou si l’on voulait se sortir à peu prés honorablement
au classement de cette épreuve, il fallait se résoudre à réduire la
taille de ces hameçons, mesurer la portée de son lancer, faire
preuve d’abnégation et d’une volonté sans faille afin
d’additionner les prises gramme après gramme, petit poisson
après petit poisson.

A ce jeu
là, c’est Eric Ribas, qui s’est en sorti le mieux avec
59 poissons capturés. Eric Ribas remporte la manche. Le classement
complet de l’ensemble de l’épreuve est en ligne sur le
site de l’APPG en lien sur la liste de mes favoris de ce
blog.

Alors pour
conclure, ce petit billet, même si nous pouvons penser par dépit
que c’est bien casse pied les concours de ce type, je dirais
que c’est dans ces moments que se révèle tout l’intérêt
de la compétition, que c’est dans ces circonstances que
s’étalonne vraiment la valeur des pêcheurs.

Alors
pourquoi ? Parce qu’il est toujours possible, que ce
soit épisodiquement pour un débutant, ou même pour un pêcheur
chevronné de capturer la raie qui met tout le monde d’accord
en concours, l’alignement au piquet sur une plage dans le
cadre d’une épreuve ou tous les concurrents sont au même
niveau au regard du choix que la mer propose, impose aux pêcheurs
de n’avoir d’autre choix que d’additionner le
nombre des captures. La notion de poids n’existe plus,
c’est bien au nombre de poissons pêchés que se mesure la
valeur individuelle du pêcheur.

Ce
n’est pas la peine de s’auto excuser, d’avoir le
moindre regret personnel, en mentionnant ou en se nourrissant de
regrets sous prétexte que l’on a capturé des poissons hier ou
la semaine dernière même.

Que nenni
tout cela ! C’est vraiment en concours, et dans des
circonstances telles que nous les avons vécues aujourd’hui
que les niveaux individuels s’étalonnent, preuve en est
aujourd’hui que le vainqueur de ce jour est le meilleur
d’entre nous, et ce depuis longtemps au fur et à mesure des
championnats
.

Un plaisir simple.

Blog de pecheursenguyane :Pêcheurs de Guyane, Un plaisir simple.

L’image de la Guyane est contrastée.

Certains y voient l’image d’un enfer vert, d’une réserve à
moustiques, d’un pays aux températures suffocantes. Souvent ils
associent à ces images le bagne, les pluies diluviennes, la
violence et les conditions de vie difficiles.

La Guyane est loin, un fantasme pour les ignorants, difficile à
situer sur une carte, confondue avec une île, assez irréelle dans
l’insconcient collectif, un peu imaginée comme une terre ou tous
les habitants vivraient comme des indiens sauvages d’Amazonie à
l’ancienne dans des huttes, dans la forêt , au bord des criques
cernées de serpents belliqueux ou de tigres agressifs.

En vérité ici tout est comme partout rien n’est comme
ailleurs.

Des joies simples sont possibles, accessibles, faciles. La
forêt, la rivière, la mer sont là. Pas loin.

Ainsi pour les pêcheurs de Guyane, quelles que soit leurs
préférences, avec un minimum de préparation, il est fantastique de
pouvoir se dire, de préparer dans sa tête seul ou avec des amis,
soit une expédition, soit une sortie de quelques heures en bord de
mer, à la plage.

La Guyane à mon sens, c’est pouvoir rêver. Pouvoir savoir aussi
qu’à quelques kilomètres de sa maison ou de son activité
professionnelle que la mer est là. Les poissons aussi sont variés
coquins, impressionnants.

Alors La Guyane devient une joie simple. Que ce soit avant
d’aller travailler, ou un samedi aprés midi, un dimanche, ou
n’importe quand. Planter son piquet de Surf Casting, ou pêcher au
leurre à la plage, redécouvrir cette mer si changeante aux couleurs
si particulières, est un plaisir à nul autre pareil parce que les
plages sont belles, le ciel lumineux, nos copains les poissons
virils et facétieux.

Les pêcheurs de Guyane échangent aussi entres eux. Ils parlent
souvent de rien, mais aussi « makot zot » comme on dit ici. Un
certain charme règne autour des cannes, une communauté s’est
formée, des camarades en promenade prennent le temps lors de la
sortie des chiens de s’arrêter quelques instants, d’autres ne
coupent même pas l’ allure de leur jogging.

Un oasis de paix vous dis-je ! Il est vrai que la principale
plage de Guyane à Remire Montjoly s’appelle la plage de l’Oasis.
C’est un peu un clin d’oeil non !!!

Dcision administrative

Blog de pecheursenguyane :Pêcheurs de Guyane, Décision administrative

C’est avec un sentiment extrêmement
mitigé que je vous fais part de la décision de la
Mairie de Remire Montjoly suite aux demandes de Monsieur le
Préfet de Guyane et aux recommandations du BRGM.

A savoir l’interdiction de circulation entre
le domaine maritime et l’avenue Sainte Rita, c’est
à dire de la Zone urbanisée de Montravel, a
l’extrémité de l’avenue saint
Dominique.

L’accès à la plage de
l’Anse de Remire Montjoly est donc strictement interdit
jusqu’à nouvel ordre sauf pour les habitants des
résidences.

 

Prétexte invoqué : Rien ne
permet d’affirmer que l’érosion du littoral a
atteint son maximum dans le secteur
étudié.

 

Commentaires :

1-    
Cette même mairie accorde pourtant des permis
de construire dans cette zone.

2-    
Pourquoi une demi-mesure ? S’il y a
danger il faut immédiatement évacuer la
totalité des habitants. Je pense même qu’il
faudrait évacuer toute la population de Remire Montjoly vers
l’intérieur des terres du fait que dans 500 Ans la
modification du trait de cotes sera tellement important qu’il
faut savoir prendre des précautions quelques siècles
à l’avance. Pourquoi d’ailleurs ne pas
évacuer la Guyane ?

3-    
Crains t’on un tsunami ? Que nous caches
t’on vraiment ? ?

4-    
Anticipons vraiment la démarche.
Interdisez-nous de respirer, de manger, de boire, de voyager ?
Interdisez-nous d’aimer, interdisez-nous de conduire,
interdisez-nous de vivre même. Au nom du principe de
précaution il le faut, car toute action humaine est pleine
de danger. Bref ne vivons plus, tout sera plus simple et plus sur

Enfin
surtout interdisez-vous de prendre des prendre des décisions
arbitraires.

Autorisez vous au bons sens !!!

Prenez enfin les
décisions à prendre qui consiste à
protéger les biens des
 riverains par des moyens
et non par des décisions administratives   

Article écrit sous ma seule
responsabilité.

  

A part cela je vous invite à
découvrir une très belle exposition photo
jusqu’au 29 Février à la salle de L’ININI
prés de marché aux poissons de Cayenne, concernant le
quotidien des pêcheurs professionnels en mer.

Enfin surtout tous à la plage de
l’Anse de Kourou Dimanche pour le 2eme concours de
l’Année.