Archives du mot-clé peche

Elie Bureau gagne à Caristan

Blog de pecheursenguyane :Pêcheurs de Guyane, Elie Bureau gagne à Caristan

Ah le temps !!!!!!

Le temps qui passe si vite, qui coule chaque jour, qui nous
échappe et nous laisse souvent soit des regrets soit des joies.

Ainsi ce dimanche 7 juin la saison 2015 du championnat de Surf
Casting s’est achevée au terme de la 7eme épreuve qui
s’est déroulée sur la plage de Caristan à Remire
Montjoly.

Les 55 pêcheurs de Guyane présents avaient c’est sur aussi
la crainte des conditions météos du déroulement de cette manche,
tant l’alerte météo en cours sur notre région est sérieuse,
tant les pluies sont fortes, denses et impressionnantes depuis
quelques jours. Le temps toujours mais pas le même.

Ce dimanche nous nous sommes réveillés vers 5 heures, sous des
trombes d’eau, des bourrasques de pluies. Nous avons prévu
nos impers, nos cirés, nos doubles cirés, nos bâches, nos
parapluies en sus de nos équipements de pêcheurs en se demandant
bien s’il était raisonnable d’y aller.

Et puis nous y sommes quand même allés. La pluie s’est
arrêtée quelques minutes avant le début de l’épreuve, le
soleil a pointé timidement ses rayons, pour au final au grand
soulagement des pêcheurs comme une parenthèse, nous permettre dans
des conditions équilibrées de concentrer toute notre attention à
nos ambitions personnelles.

Les poissons comme pour nous rendre hommage, nous féliciter de
notre constance eux aussi étaient de retour. Si les petits
michelots avaient déserté quelques carengues et acoupas  
plus proches de nos habitudes, ainsi et surtout pour ce type
d’épreuve les raies nombreuses et gourmandes, les raies qui
font la différence souvent au classement ont permis entre la fin de
la marée haute et l’étal, des pesées enfin dignes de ce
nom.

C’est Elie Bureau qui remporte ce 7éme concours. 2 Raies
et 2 carengues pour un total d’environ 21 kilos de poissons,
c’est bien, conforme aux normes habituelles de nos concours
ici en Guyane.

Le classement complet est en ligne sur le site de l’APPG
comme d’habitude.

 La dernière manche permet aussi au terme des classements
de chaque épreuve de déterminer le Champion 2015.

Damien Menard qui finit 9eme de cette manche coiffe Eric Ribas
absent de cette manche au goal average et remporte le championnat.
Un beau champion qui prend sa revanche de l’année dernière.
Comme quoi pour les meilleurs il n’y a jamais de
hasard.Mise à jour au 10 Juin. Sur ce
point et selon mes informations, il apparait que suite à une erreur
de calcul faite Dimanche à la remise des prix Damien n’est pas le
Champion pour un point, le Champion 2015 étant Eric
Ribas.

Enfin je ne peux pas terminer ce billet sans décerner mon prix
spécial de la Loose à Minot. Je l’ai vu cette année plusieurs
fois casser au bord sur des touches de raies mais ce matin ce
qu’il a fait dépasse presque l’entendement. Et pourtant
il s’est battu, battu, il a tiré, tiré, lutté, lutté pour au
final ramener une splendide raie qui n’a pu lui être
comptabilisée du fait d’avoir involontairement harponné.
l’agrafe du plomb d’un bas de ligne perdu avec une
cinquantaine de mètres de tresse. Il n’a rien dit, pris tout
cela avec philosophie, retrouve le sourire, mais juré que plus
jamais il ne pêcherait de plomb…….

Des algues, des algues !!!!!

Blog de pecheursenguyane :Pêcheurs de Guyane, Des algues, des algues !!!!!

Depuis quelques temps des algues nombreuses, denses, forment des
bancs en mer et s’échouent le long de nos rivages, le long de
nos plages.

Si ce phénomène qui tend à se renouveler depuis quelques années
demeurait relativement anecdotique, il semble qu’en cette
année 2015, la présence des algues soit plus dense tant en
importance qu’en terme de durée sur nos côtes.

Cette présence d’algues en sus d’altérer la beauté
de nos bords de mer a des conséquences économiques pour les
pêcheurs côtiers professionnels qui se trouvent confrontés à de
nombreuses difficultés lors des poses et des remontées des filets,
les conséquences indues provocant la raréfaction du poisson aux
étals de nos marchés.

Nombreuses sont les questions sur la provenance de ces algues.
Certains les qualifient d’algues Sargasses, ce qui est peut
être vrai en ce qui concerne le type et les caractéristiques mais
fortement improbable. du fait de la position de la mer des
Sargasses et des courants de l’atlantique au regard de la
position de la Guyane, ce qui laisserait à supposer que les
courants marins soient inversés.

D’autres suivant une hypothèse plus scientifique tendent à
démontrer que ces algues verraient leur développement être favorisé
par le rejet de nombreux nitrates dû à l’intensification de
la déforestation et de l’agriculture au Brésil.

Quoiqu’il en soit ce qui semble certain. c’est que
ce phénomène n’est pas prêt de cesser, démontrant que
l’impact d’actions humaines sur la nature provoque
irrémédiablement une chaîne de ricochets dont nous ne pouvons que
constater sans pouvoir l’anticiper les résultats.

En ce qui nous concerne, nous les pêcheurs de Guyane, nous qui
aimons tant pêcher le long de nos plages, dans nos anses,, nous qui
pêchons « à la ligne » nous ne sommes pas trop impactés
par ce problème, sauf à la remontée de nos cannes ou par la dérive
des bancs lorsque celle ci sont posées.

En fait impuissants, nous nous ne pouvons que nous interroger
sur les impacts de la présence de ces algues sur nos copains les
poissons, sur les conséquences qu’auront ces symptômes sur
l’équilibre général de leur santé, de leur présence.

Les réponses nous les auront dans quelques temps.
Souhaitons-nous, souhaitons à cette faune halieutique
extraordinaire de Guyane que la sentence qui interviendra au fil
des années ne remette pas en cause les équilibres que la nature à
sa création, dans son évolution avait su préserver.

Un plaisir simple.

Blog de pecheursenguyane :Pêcheurs de Guyane, Un plaisir simple.

L’image de la Guyane est contrastée.

Certains y voient l’image d’un enfer vert, d’une réserve à
moustiques, d’un pays aux températures suffocantes. Souvent ils
associent à ces images le bagne, les pluies diluviennes, la
violence et les conditions de vie difficiles.

La Guyane est loin, un fantasme pour les ignorants, difficile à
situer sur une carte, confondue avec une île, assez irréelle dans
l’insconcient collectif, un peu imaginée comme une terre ou tous
les habitants vivraient comme des indiens sauvages d’Amazonie à
l’ancienne dans des huttes, dans la forêt , au bord des criques
cernées de serpents belliqueux ou de tigres agressifs.

En vérité ici tout est comme partout rien n’est comme
ailleurs.

Des joies simples sont possibles, accessibles, faciles. La
forêt, la rivière, la mer sont là. Pas loin.

Ainsi pour les pêcheurs de Guyane, quelles que soit leurs
préférences, avec un minimum de préparation, il est fantastique de
pouvoir se dire, de préparer dans sa tête seul ou avec des amis,
soit une expédition, soit une sortie de quelques heures en bord de
mer, à la plage.

La Guyane à mon sens, c’est pouvoir rêver. Pouvoir savoir aussi
qu’à quelques kilomètres de sa maison ou de son activité
professionnelle que la mer est là. Les poissons aussi sont variés
coquins, impressionnants.

Alors La Guyane devient une joie simple. Que ce soit avant
d’aller travailler, ou un samedi aprés midi, un dimanche, ou
n’importe quand. Planter son piquet de Surf Casting, ou pêcher au
leurre à la plage, redécouvrir cette mer si changeante aux couleurs
si particulières, est un plaisir à nul autre pareil parce que les
plages sont belles, le ciel lumineux, nos copains les poissons
virils et facétieux.

Les pêcheurs de Guyane échangent aussi entres eux. Ils parlent
souvent de rien, mais aussi « makot zot » comme on dit ici. Un
certain charme règne autour des cannes, une communauté s’est
formée, des camarades en promenade prennent le temps lors de la
sortie des chiens de s’arrêter quelques instants, d’autres ne
coupent même pas l’ allure de leur jogging.

Un oasis de paix vous dis-je ! Il est vrai que la principale
plage de Guyane à Remire Montjoly s’appelle la plage de l’Oasis.
C’est un peu un clin d’oeil non !!!

Enzo vainqueur du 1er entrainement de lAnne

Blog de pecheursenguyane :Pêcheurs de Guyane, Enzo vainqueur du 1er entrainement de l’Année

C’est une petite équipe qui s’est
retrouvée dimanche sur la plage de l’Oasis pour la premier
« entrainement » de l’année.

Petite équipe mais de qualité si j’ose dire
emmené de main de maître par le plus jeune d’entre nous que
ce soit au sens propre ou au sens figuré.

Pensez un petit bonhomme d’à peine 12 ans qui
nous offert un mini festival de raies et de coco fil durant les
quelques heures qu’a durée cette belle matinée.

Ces Montages, ces ficelles, ces appâts je ne vous
le dirais pas. Vous n’aviez qu’à vous levez, même si je
peux comprendre que le carnaval puisse envouter certains
d’entre vous.

Attention donc, même aux plus jeunes !!! Et
surtout rendez vous dés dimanche prochain pour le premier
rendez-vous officiel de l’année.

Les inscriptions seront prises Vendredi 22 Janvier
comme d’habitude au local de l’APPG.

 

Pour votre information j’ai mis en ligne, le
calendrier de l’ensemble des épreuves 2010 de l’APPG,
et des compétitions amicales du SCKK dans la rubrique « 
calendrier 2010 ».

Quelques photos du dimanche 17 janvier sont en
ligne dans la rubrique photo «  des pêcheurs en
Guyane »

Enfin pour terminer, vous pouvez consulter le
nouveau calendrier des marées 2010 sur le lien
suivant 

 http://www.terresdeguyane.fr/guyane/marees.asp?nweek=5&nyear=2010


Les formulaires papiers «  type Semaine
Guyanaise » sortiront avant la fin du mois de
janvier.

Jean-Franois Magnan vainqueur le 18 mai 2008

Blog de pecheursenguyane :Pêcheurs de Guyane, Jean-François Magnan vainqueur le 18 mai 2008

Je profite de la photo insolite envoyée par
René Cambier pour reprendre l’actualité du blog
des pêcheurs en Guyane interrompu pour raisons
professionnelles depuis environ 1 mois

Bien sur j’illustrerais un nouvel article
avec la photo du gagnant du dernier concours ayant eu lieu à
Remire Montjoly le 18 Mai entre 7 h et 13 heures dés que
j’aurais récupéré celle ci après
une très mauvaise manœuvre de ma part.

C’est quand même un très grand
plaisir de vous retrouver sur le blog des pêcheurs de
Guyane.

C’est aussi un grand plaisir de vous rappeler
la victoire de Jean François Magnan de
l’APPG  dimanche
dernier.

L’ancien s’est réveillé,
et a su avec ses 13 kilos de poissons et à la crevette
s’il vous plait mettre tout le monde
d’accord.

Un satisfecit d’une très belle 7eme
place à Hubert GrandClement qui obtient sa meilleure place
de l’année.

Chez les jeunes, mention spéciale à
Jeremy Hulin qui a mis tout le monde d’accord en remportant
enfin cette année son premier concours. D’un cheveu
certes, cheveu déterminant qui doit lui donner un peu de
baume au cœur dans les circonstances difficiles que traverse
sa maman en ce moment.

Au classement général, c’est
Francis Cortado qui semble cette année pouvoir remporter le
titre même si la dernière épreuve qui aura lieu
à Kourou sera déterminante pour ses
poursuivants.

On ne sait jamais et peut être
assisterons-nous au copié collé de
l’année dernière ou à la dernière
épreuve chaque membre de l’APPG s’était
particulièrement appliqué pour permettre de battre
sur le fil le membre du SCCK en tète au
championnat.

C’est les poissons qui le diront en tous les
cas.

Désolé pour le manque de photo de ce
6eme concours. C’est une reprise tout en douceur je vous
dis.

Le prochain concours aura lieu à Kourou
Samedi 31 Mai . Pensez à vous inscrire à temps
et à vous organiser

 

 

Grande mare et pleine lune.

Blog de pecheursenguyane :Pêcheurs de Guyane, Grande marée et pleine lune.

S’il y a bien une expérience que je ne
referais pas c’est d’aller pêcher du bord par un
jour comme aujourd’hui ou le coefficient de marée
était un des plus forts de l’année avec 3
mètres 45.

Pourtant en préparant ma sortie de samedi 24
novembre après midi, en regardant l’heure de la
marée je n’ai pu m’empêcher de penser
«  Chouette la marée sera haute à 16 h 15
cela me laissera en plus 1 heure à l’étal et je
pêcherais au maximum au montant »

Très mauvais calcul.

Déjà lorsque je suis arrivé
vers 14 heures sur la plage de l’oasis à Remire, je me
suis rendu compte que la mer était agitée avec des
creux de 2 à 3 mètres, extrémement
moutonneuse.

Quant à la plage tellement la violence des
vagues de bord avait du être importante lors d’une
précédente marée qu’une marche de sable
d’une hauteur de 1m environ s’était
formée !

Enfin quand je parle de plage déjà il
n’y en avait plus trop, mais que m’importait
après tout, en posant mon attirail assez en retrait du moins
le pensais –je, afin de ne pas me faire submerger par les
rouleaux des vagues qui s’écrasent au bord.

Je pêche donc. Deux cannes, un bon parassi
comme appât, quelques machoirans et cocos assez rapidement.
Tout allait bien.

De rares promeneurs sur la plage,
s’emerveillait du spectacle de la mer en furie en me
demandant si la mer montait ou descendait. « 
Jusqu’à 16 h 15 après ce sera
l’étal » répondais-je sûr de
moi.

Je les voyais revenir assez vite car ceux ci se
trouvaient coincé entre la mer et les habitations
présentes tellement la mer était haute.

Moi je reculais régulièrement mon
matériel de façon à ne pas me faire prendre.
Je n’étais plus sur le sable mais sur les herbes en
bordure de plage presque derrière l’oasis.

Et puis d’un coup il fut 16 h 15.

La marée était à son maximum.
Les vagues frappaient et frappaient encore la marche de sable en
rugissant à chaque fois que les ressacs se formaient en
aspergeant de sales vagues de terre et de vase les spectateurs
curieux de ce spectacle.

J’avais beau retirer mes pics afin que mes
cannes ne souffrent pas trop de ces embruns diaboliques, celle ci
était régulièrement sous l’emprise des
trombes se déversant sur elles.

C’est ainsi que je me suis retrouvé
à lancer à environ 10 mètres de la sortie de
la vague et à planter mes cannes à 30 mètres
du bord.

En Guyane ces distances de sécurité
hallucinantes ne sont rien. IL est arrivé ce qui devait
arriver. Il a suffit d’un petit coup de vent et certainement
d’un ressac plus important, d’une vague plus forte ou
de Neptune qui s’est dit qu’il allait me faire une
blague.

A un moment j’ai vu surgir devant moi une
série de vagues qui ont réussi à fracasser la
marche de sable. L’eau s’est alors engouffré
dans la brèche, les flots se sont
déchaînés en raison des courants contraires, et
d’un coup d’un seul a surgit d’immenses vagues au
bord de peut-être 5 mètres qui ont tout
fracassés et inondés.

Les pics, les cannes, la boite à
pêche, la glacière, mon sac, mon fauteuil, et mes
tongues….. balayés, soufflés,
exterminés. Au milieu de ce fracas, j’ai reçu
la gifle d’eau et de sable puissamment sans pouvoir contrer
cette avancée naturelle, en me retrouvant retrouvé
tel un crétin aussi démonté que peut
l’être un pack italien face à des alls blacks en
forme.

Vous l’avez compris. Une fin de partie de
pêche qui a ressemblé au parcours du Petit
Poucet.

A la maison le rinçage du matériel
s’est fait d’une manière plus assidue que
d’habitude. Quant au rinçage du pêcheur la
douche a vraiment été la bienvenue !

 

Ce soir ce sera en plus la peine lune. Le
coefficient de marée sera à 3 mètres 25.
D’ici qu’un poisson garou-vague surgisse c’est
peut être possible. Je n’irais pas vérifier. Ca me
suffit. Tout est possible vous savez.

Championnat de France: Les photos !!!

Blog de pecheursenguyane :Pêcheurs de Guyane, Championnat de France: Les photos !!!

Jérôme est de retour en Guyane
après son épopée des championnats de
France.

Comme promis celui ci m’a remis quelques
photos des Championnats qui sont mise en ligne sous la rubrique
«  photos du bord de mer » sous l’album
championnat de France.

Nous allons donc recroiser bientôt
Jérôme sur les bords de plage ou en bateau.

 

Attention il aura certainement beaucoup appris de
son long voyage et il aura acquis une expérience
supplémentaire.

 

 De plus Eric Ribas nous rappelle que deux nouveaux
concours vont se dérouler prochainement : à
savoir

 ·       
Les 20 Heures de surf casting organisé
par le SCCK  les 10 et 11/11/07

·       
Un Concours
bateau aux îles du Salut le 18/11/07 organisé par le
Tarpon Club.
 

Sans oublier la
dernière manche du concours bateau le 28 octobre 2007
à l’îlet la
Mère.
 

Il y a donc de quoi
faire. On va pouvoir se mesurer à notre petit
Jérôme non de
non !!!