Archives du mot-clé guyane

le dernier voyage de Jean François àl’îlet le père.

DSCF3397

Lorsque  j’ai pris la mer ce matin, j’avais le cœur gros. Je n’étais pas le seul. J’étais comme les amis de Jean- François, comme ses enfants tristes et fiers de l’accompagner  une dernière fois.

J’ai  pourtant aimé cette lente procession lorsque les bateaux ont quitté  Dégrad des Cannes, sur cette mer de Guyane, si calme  aujourd’hui. Nos  bateaux filaient sur l’eau tranquillement, en silence, sans  troubles visibles parmi les équipages. Si le ciel se montrait bas  et lourd, celui-ci conservait pour ce dernier voyage la retenue  qu’il convenait, gardant ses larmes de pluie de saison pour  après.

J’ai  pensé à lui durant ce voyage. Je me suis souvenu du premier jour ou  je me suis inscrit à l’APPG. Jean François en était le  secrétaire. C’était la première personne qui m’a  accueilli au sein de l’association et qui m’a  présenté aux autres membres. Il prenait son rôle très au sérieux, il était très chaleureux.

Je  débutais, je ne connaissais pas le surf casting, il m’a aidé  de ses conseils bourrus, j’ai résisté, je crois qu’au  final en plus de la pêche, nous nous sommes appréciés. Sur  Philmax avec Gilles Viot comme Capitaine nous avons fait deux  saisons mémorables de pêche en mer. Nous sommes sortis ensemble les
soirs de remises des prix à la « Kampagne » et ce qui se  passait la bas restait la bas.

J’ai  compris aussi avec lui pourquoi je n’étais fait pour  l’épreuve des 24 H de surf casting organisé 1 fois par an par  le club. J’ai même détesté lorsque il m’obligeait à  changer mes crevettes sur les Hameçons toutes les 10 minutes à 4 H  du matin lorsque j’ai fait équipe avec lui.

Souvent  aussi il m’a invité chez lui avec son épouse Béatrice. Souvent il passait me voir aussi à la station. Souvent aussi nous  nous sommes opposés, disputés, réconciliés. Souvent il me parlait
du Sénégal, de ses revers de fortune, de ses joies aussi. De ses  espérances. Le tout était souvent exprimé avec conviction, force,  caractère. Je pourrais aussi dire avec truculence, passion,
obstination, mais toujours avec beaucoup de chaleur, beaucoup  d’humanité.

 Maintenant  les bateaux sont arrivés à l’Ilet le Père. Jean François est
à destination. 
Les bateaux se rassemblent autour de  son dernier bateau  piloté par Lapin. Le ciel ouvre ses  nuages, comme un hommage. Tous nous regardons filer les cendres  déversées de Jean François dans la mer par son fils et sa fille  comme il l’avait souhaité pour continuer à naviguer, pêcher  et être vivant parmi nous. Les fleurs rouges déposées dans  l’eau  lentement dérivent, pour  l’accompagner.

Et puis nos bateaux s’amarrent tous ensemble. Jean- François est parmi nous, lorsque les pâtés du Sud Ouest, le jambon, les rillons au piment d’Espelette, le pain, les petites  bières, le vin se voient proposer aux amis. Quelques discussions  s’engagent, quelques sourires s’esquissent. Nous sommes  je le croie, bien d’être tous ensemble, ici face au Père,  comme un symbole. Nous allons vivre bien entendu, nous allons  continuer de râler, de  rire, de  chanter, de pêcher sans Bordille certes mais sans  l’oublier c’est sûr.

Tout doucement Doudou d’impose à Zéphyr

Blog de pecheursenguyane :Pêcheurs de Guyane, Tout doucement, Doudou s’impose à Zéphyr

Les participants qui sont arrivés tôt sur la plage de Zéphyr à
Cayenne pour la 5eme épreuve du Championnat de Guyane de Surf
Casting n’ont pas regretté d’avoir programmé leur
réveil en avance et d’avoir quitté avant l’aurore la
douceur de leur foyer, tant le spectacle proposé par la nature
était splendide ce dimanche matin.

En effet à droite de la plage, à cette heure ci nous étions au
début de la marée montante, une très belle tortue luth qui avait
profité de la nuit pour venir pondre ses œufs, assurer sa
descendance, regagnait avec difficulté le rivage. Les pêcheurs eux
s’installaient tranquillement à leur piquet avant le
concours, en regardant Madame Tortue qui reprenait la
mer…

Pendant ce temps de nombreux marsouins présents très prêts du
bord de mer, chassaient les poissons parassis avec vigueur,
fondaient sur leurs proies en effectuant de nombreux sauts. Leurs
proies effrayées par les intentions des prédateurs, cherchaient à
s’échapper en bondissant-elles aussi hors de l’eau afin
d’éviter les coups de gueule fatals, la mer au final
n’étant sur cette partie du rivage que bouillonnement,
trouble, et panique pendant quelques minutes.

 

Ces grands spectacles offerts gracieusement, par la nature, sur
la plage en pleine ville finalement, sont véritablement
extraordinaires et c’est aussi pour cela que l’on aime
la Guyane.

Concernant plus particulièrement ce 5 eme concours de
l’année, celui s’est déroulé au montant à partir
d’une marée d’un faible coefficient de 2m70. Les
concurrents, nous étions environ encore une soixantaine, espéraient
dans le secret de leurs coeurs le retour des poissons plus nobles,
le retour des poissons plus gros, plus conformes à nos habitudes de
pêche ici, tant la 4eme manche de notre championnat avait laissé le
souvenir pour nombre d’entre nous d’une pêche aux
petits, d’une pêche un peu frustrante même si les petits
poissons étaient nombreux.

Globalement nous pouvons dire que ce souhait a été exaucé, les
acoupas étaient présents, quelques raies aussi quoique de petites
tailles, quelques machoirans blancs convenables, et même une
loubine.

Cependant cette manche s’est révélé très technique,
compliquée, difficile. Le poisson changeait d’emplacement
souvent, était peut être troublé par des passages de prédateurs, la
distance ou il se situait n’était pas aisé à évaluer, les
appâts à utiliser incertains à choisir ainsi que la taille des
hameçons ou le choix des montages.

Cette manche laissera à mon sens dans les souvenirs des pêcheurs
de Guyane participants, autant d’appréciations, autant
d’avis, de sentiments, d’opinions  qu’il y
avait de concurrents.

Le meilleur aujourd’hui c’est Fransisco Ferreira,
plus connu sous le surnom de DOUDOU THAZAR. Oui notre Doudou que
nous aimons tous a gagné en pratiquant une pêche ou il a su mieux
que tout le monde aujourd’hui varier sa manière de pêcher en
capturant à la fois des petits michelots et un ou deux acoupas,
pour un poids total d’environ 9 kilos. Comme l’on dit
certain lorsqu’un bon pêcheur comme lui à l’opportunité
d’avoir un tirage au sort à l’extrémité de la plage,
dans des circonstances comme aujourd’hui, « c’est
rare qu’il se rate, c’est normal qu’il
gagne. » 

Enfin Je ne peux pas terminer ce billet sans saluer notre
recordman du monde IGFA Eric Courgeau qui à fait honneur à son
titre  aujourd’hui, en capturant 7 Acoupas qui ont
provoqué auprès des pêcheurs présents prêt de son poste, de
l’envie mais aussi des interrogations tant ces poissons
semblait aimanter par Eric.

Le compte rendu plus détaillé ainsi que le classement de
l’épreuve est en ligne sur le site de l’APPG, en lien
sur ce blog.

 

Damien Menard gagne la nuit.

Blog de pecheursenguyane :Pêcheurs de Guyane, Damien Menard gagne la nuit.

La
troisième manche du Championnat de Guyane de Surf Casting
s’est déroulée de nuit de 18h à 23 heures sur la plage de
l’Oasis à Remire Montjoly.

Pour tout
dire, je pense que beaucoup de pêcheurs de Guyane se sont fait
violence pour sortir de la maison en fin d’après midi tant
les conditions climatiques du moins au début de concours étaient
particulières, constituées d’un mélange de vent fort, de
pluies denses, et d’un ciel gris plutôt motivant pour
prolonger la sieste en restant sous la couette au chaud avec un peu
de climatisation quand même.

Que nenni,
les pêcheurs étaient bien là, 65 inscrits ce qui constitue le
record de l’année. Que nenni aussi pour beaucoup
d’entre nous qui pour cette troisième épreuve, avaient décidé
de tirer les leçons des 2 premiers concours en privilégiant plutôt
le nombre de petits poissons à capturer plutôt que de se concentrer
sur des captures certes moins nombreuses mais plus rentables
d’une raie ou d’un gros machoiran.

Ce que
j’écris là , j’écris rien du fait que le gagnant de
l’épreuve est un des favoris du classement général, Damien
Ménard qui met tout le monde d’accord avec la capture entre
autres d’une grosse de raie de plus de 13 kilos, qu’il
est allé chercher à une distance de plus de 130 mètres que peu
d’entre nous sont capables d’atteindre surtout contre
le vent.

Alors
bravo à Damien pour ce résultat, qui a su prendre les risques
nécessaires surtout en début de concours.

 Tous les détails du
classement seront mis en ligne sur le site de
l’APPG.

Projet de rglementation de Pche de loisirs, sportive, et professionnelle.

Blog de pecheursenguyane :Pêcheurs de Guyane, Projet de réglementation de Pêche de loisirs, sportive, et professionnelle.

 L’association
Maïouri Nature ( lien sur la page gauche de ce blog ) propose aux
services de la Préfecture de Guyane, la mise en place d’une
réglementation en Guyane concernant la pêche de loisirs, sportive,
et professionnelle.

Cette
réglementation s’articule autour des points
suivants :

1
)
En
rivière
 : la pêche
régulière au filet ne doit être autorisée que dans le cadre
d’une activité professionnelle avec 2 filets d’une
longueur de 50 metres par embarcation, sans obstruction de cours
d’eau.

2 ) Des
précisions doivent être apportés sur la taille des mailles, les
zones, les périodes de pêche pour certaines espèces, notament sur
la population d’aïmara qui voit ses effectifs chuter sur
certains secteurs comme le haut Sinnamary, supêché par des usagers
pratiquant la revente, souvent illégale.

3) Pour la
pêche de loisirs, la pêche reste ouverte aux particuliers ( Canne à
pêche, trappe, épervier )

 

EN CE QUI
CONCERNE LES POISSONS DE MER, une maille minimum pourrait être
conseillé aux plaisanciers.

        
Pour la pêche
en mer d’espèces sensibles, des quotas et saisons sont à
appliquer autant aux professionnels qu’aux particuliers, dans
le but de préserver la ressource.

        
L’Association pense surtout au mérou géant
epinephelus itajara
, dont le statut espèce en danger
critique signifie que cet animal a perdu 90% de sa population ces
20 dernières années.

        
Pour rappel
ce mérou bénéficie d’un statut de réglementation stricte aux
USA et au Brésil.

MAOUÏRI NATURE
propose un moratoire de 5 anns sur le prélevement du Mérou, tant
dans le cadre de la pêche professionnelle que sportive en tolérant
le no Kill.
( Sur ce point
l’auteur est plus favorable à une interdiction totale de la
pêche au mérou sur 5 ans )

         
Concernant
les requins : Relâche de toutes les especes du fait de la sur
exploitation des stocks, de la raréfaction des requins dans le
monde entier, des nombreux ligneurs professionnels des pays voisins
qui viennent poser leurs palangres de plusieurs kilomêtres dans nos
eaux.

 Enfin MAOUÏRI NATURE,
propose l’implantation d’aires marines protégées, afin
de se conformer aux engagements de la France consistant à couvrir
10 % deszones sous juridictions française d’ici 2012 et 20%
d’ici 2020. A ce jour en Guyane, il n’y a qu’une
seule réserve marine soit 0,05 % de la zone économique
exclusive.

 Les secteurs proposés
sont :

a)      Les ilets de Remire (
Ilet la Mère, Mamelles, Le Père, le Malingre )

b)      La périphérie des îles
du Salut

c)      Les plages d’Awala
Yalimapo et embouchure du Maroni ( en cohérence avec la réserve
maritime de Galibi au Suriname )

d)      Le secteur de la réserve
du Grand Connétable aux battures du Connétable.

e)      Le secteur de
l’embouchure de l’Oyapock

f)       
Le Haut
Sinnamary au dessus du barrage de Petit Saut incluant le lac
.

 Enfin
l’Association plaide pour une médiatisation et une
information plus large auprès du public et des pêcheurs des
articles de loi existant et malheureusement non respecté ou
contrôlé comme il semble que ce soit la spécialité en
Guyane.

Pour les
pêcheurs de Guyane c’est à minima la médiatisation de
l’arrête 1640 d’août 2010 concernant le
mérou.

 Je vous laisse juge de
ce projet, je vous laisse mesurer les portées économiques, vos
commentaires sont les bienvenus.

23 Janvier 2015 . Chouette

Blog de pecheursenguyane :Pêcheurs de Guyane, 23 Janvier 2015 ……. Chouette

 C’est donc en ce jour que le nouveau Bureau élu en
décembre de l’APPG a convoqué ses membres pour les inscriptions de
la saison 2015 au Championnat de Guyane de Surf Casting.

Chaque année, la période des inscriptions est l’occasion
d’accueillir de nouveaux membres, de nouvelles personnes, de
nouveaux tempéraments. Les anciens ont cependant plaisir à se
retrouver, les nouveaux sont un peu plus timides mais au final tous
tous maintenant qu’une hâte c’est de se retrouver en bord de plage
pour entamer les compétitions, au nombre de 7 cette année.

D’après mes constatations nous devrions cette année nous
retrouver à environ une cinquantaine de concurrents, les
inscriptions au club pouvant se poursuivre encore quelque temps
avant la première épreuve.

En ce qui concerne le calendrier celui subira une modification
se rapportant à notre dernière manche prévue de nuit.

La date prévue se trouvant en pleine période de pontes des
tortues Luth, le club n’a pas eu l’autorisation d’organiser sur nos
plages cette épreuve. De fait le bureau proposera aux concurrents
une manche de remplacement mais de jour.

Enfin et à titre d’information, le club de l’APPG a distribué
une documentation incitant les pêcheurs de Guyane à signaler au
CROSSAG toute infractions concernant la pêche illégale dans les
eaux Guyanaises, afin d’en préserver les ressources.

La copie de l’affiche est en photo dans l’article suivant.

 

Un plaisir simple.

Blog de pecheursenguyane :Pêcheurs de Guyane, Un plaisir simple.

L’image de la Guyane est contrastée.

Certains y voient l’image d’un enfer vert, d’une réserve à
moustiques, d’un pays aux températures suffocantes. Souvent ils
associent à ces images le bagne, les pluies diluviennes, la
violence et les conditions de vie difficiles.

La Guyane est loin, un fantasme pour les ignorants, difficile à
situer sur une carte, confondue avec une île, assez irréelle dans
l’insconcient collectif, un peu imaginée comme une terre ou tous
les habitants vivraient comme des indiens sauvages d’Amazonie à
l’ancienne dans des huttes, dans la forêt , au bord des criques
cernées de serpents belliqueux ou de tigres agressifs.

En vérité ici tout est comme partout rien n’est comme
ailleurs.

Des joies simples sont possibles, accessibles, faciles. La
forêt, la rivière, la mer sont là. Pas loin.

Ainsi pour les pêcheurs de Guyane, quelles que soit leurs
préférences, avec un minimum de préparation, il est fantastique de
pouvoir se dire, de préparer dans sa tête seul ou avec des amis,
soit une expédition, soit une sortie de quelques heures en bord de
mer, à la plage.

La Guyane à mon sens, c’est pouvoir rêver. Pouvoir savoir aussi
qu’à quelques kilomètres de sa maison ou de son activité
professionnelle que la mer est là. Les poissons aussi sont variés
coquins, impressionnants.

Alors La Guyane devient une joie simple. Que ce soit avant
d’aller travailler, ou un samedi aprés midi, un dimanche, ou
n’importe quand. Planter son piquet de Surf Casting, ou pêcher au
leurre à la plage, redécouvrir cette mer si changeante aux couleurs
si particulières, est un plaisir à nul autre pareil parce que les
plages sont belles, le ciel lumineux, nos copains les poissons
virils et facétieux.

Les pêcheurs de Guyane échangent aussi entres eux. Ils parlent
souvent de rien, mais aussi « makot zot » comme on dit ici. Un
certain charme règne autour des cannes, une communauté s’est
formée, des camarades en promenade prennent le temps lors de la
sortie des chiens de s’arrêter quelques instants, d’autres ne
coupent même pas l’ allure de leur jogging.

Un oasis de paix vous dis-je ! Il est vrai que la principale
plage de Guyane à Remire Montjoly s’appelle la plage de l’Oasis.
C’est un peu un clin d’oeil non !!!

Il fallait bien y revenir….

Blog de pecheursenguyane :Pêcheurs de Guyane, Il fallait bien y revenir....

La liberté c’est de pouvoir écrire sans contrainte, se
livrer, afficher ses sentiments, adopter des postures, défendre ses
opinions, même dans un blog consacré à la pêche en Guyane.

La liberté c’est de prendre sa respiration, se ménager des
temps de repos et puis revenir. Un peu et de façon plus positive
qu’un drogué ou un alcoolique succombe à son vice.

Et puis au final cette Guyane que j’aime tant, la pêche
dans cette merveilleuse région mérite d’y consacrer un peu de
temps de libre en activant à nouveau ce blog après plus de 3 ans de
silence.

L’évolution des technologies va me permettre je
l’espère d’un peu moins ramer, pour insérer des photos,
créer des liens au moyen de Facebook, Tweeter, ou WhatsApp.

Au commencement de ce blog, il y a une éternité, les articles
étaient mis en ligne avec un modem de 52 K, ce n’était pas
simple et comme à la pêche il fallait faire preuve de patience.

Et puis les gens ont changé. Certains ont quitté la Guyane,
d’autres sont arrivés.

La communauté des pêcheurs de Guyane a évolué, semble de plus en
plus nombreuses, de plus en plus motivés. Nos côtes se sont aussi
transformées, la mer à la plage de l’Oasis est devenue
presque qu’un lac, les bancs de vase se sont déplacés comme
les variétés de poissons.

Alors il y a plein de sujets à aborder, à enjoliver, et surtout
à traduire de façon partiale en développant un point de vue
partisan et personnel.

Alors je commence en vous informant de la création d’un
groupe privé Face book qui s’appelle aussi Pêcheurs de
Guyane. Ce groupe n’a rien à voir avec mon blog si ce
n’est la consonnance du nom. Il est animé par de jeunes
passionnés et je vous invite à vous inscrire pour le
découvrir.  https://www.facebook.com/groups/1470374339866088/?fref=ts