Archives pour la catégorie calendrier-surf-casting-2008-Archives

Rglement des concours de Surf Casting

Blog de pecheursenguyane :Pêcheurs de Guyane, Règlement des concours de Surf Casting


REGLEMENT DU CHAMPIONNAT DE GUYANE
2008


PÊCHE EN BORD DE
MER


 


 

1 –
CONDITIONS
GÉNÉRALES


 


Article 1  Respect du
règlement


 


La participation au Championnat de Guyane de
Pêche en Bord de Mer entraîne l’acceptation du
présent règlement.


 


Les Commissaires, le jury
désigné pour l’épreuve et le
comité d’organisation (bureau de l’A.P.P.G. et
du SCCK) sont chargés, chacun à leur niveau, de faire
respecter le règlement.


 


Si un pêcheur enfreint les
règles il sera disqualifié.


 


Dans ce cas, il ne pourra prétendre au
remboursement de quelque somme que ce soit et sera exclu du
classement de l’épreuve.


 


En cas de manquements
répétés, le comité d’organisation
se réserve le droit d’exclure définitivement le
pêcheur du championnat.


 


Article 2 – Conditions de participation
au championnat


 


Les épreuves du championnat de Guyane
sont réservées aux membres d’une
société affiliée à la
FFPM.

 

 

2 –
SÉCURITÉ


 


Article 3 – Conditions de maintien
d’un concours


 


Une épreuve peut être
reportée par la direction de compétition à la
suite de mauvaises conditions météorologiques ou pour
des raisons de sécurité.


 


Lorsque l’arrêt se produit avant
la moitié de la durée totale prévue de
l’épreuve, les résultats ne seront pas pris en
considération pour le classement, ils seront annulés
purement et simplement. Il pourra alors être prévu, si
possible, une organisation de remplacement.


 


En cas d’arrêt après la
moitié du temps réglementaire prévu de
l’épreuve, les résultats obtenus
jusqu’à l’arrêt seront pris en
considération pour le classement. L’arrêt devra
s’effectuer simultanément sur tous les postes de
compétition.


 

 

3 –
TIRAGE AU SORT


 


Article 4 – Modalités de tirage
au sort


 


Le tirage au sort sera fait en public ;
le lieu, la date et l’heure seront communiqués aux
sociétés participantes.


 


En cas d’empêchement d’un
concurrent, celui-ci pourra se faire représenter par la
personne de son choix.


 


Un plan du piquetage des emplacements sera
défini avant le tirage au sort de chaque
manche.

 

 

4 –
DURÉE DES ÉPREUVES


 


Article 5 – Conditions de
déroulement des concours


 


La durée d’une épreuve ne
peut être inférieure à trois
heures.


 


Le début et la fin des épreuves
seront annoncés par un signal sonore ou tout autre moyen
précisé par le club organisateur.


 


Au signal de fin, les concurrents devront
retirer le plus rapidement possible leurs lignes. Si une prise est
faite au moment même, elle est considérée comme
valable.

 

 

5 –
MATÉRIEL ET APPATS


 


Article 6– Conditions
d’utilisation du matériel et des
appâts


 


Chaque concurrent pourra utiliser une ou deux
cannes munies d’un moulinet suivant les possibilités
d’emplacement et selon la décision du comité
d’organisation. Néanmoins, en cas de pêche
à deux cannes, l’espace réservé à
chaque compétiteur sera d’une longueur de 20
mètres minimum.


 


Les concurrents pourront avoir en
réserve plusieurs cannes de rechange, ces dernières
devront être montées jusqu’à
l’émerillon pince ou agrafe
seulement.


 


La monture attachée à la ligne
ne devra comporter qu’un maximum de trois hameçons
simples, de quelque genre que ce soit (hameçons triples ou
doubles interdits).


 


L’utilisation d’hameçons
inox ou autres qui ne sont pas corrodés par l’eau de
mer est interdite,


 


Il est admis que chaque concurrent pourra
utiliser l’appât naturel de son choix, et opérer
comme il l’entend : lancer, balancer, aplomb, lancer
récupéré, flotteur, buldo, sous réserve
de ne gêner personne.


 


L’amorçage n’est pas
autorisé.


 


Les poissons pêchés par un
concurrent pourront lui servir d’appâts
supplémentaires mais dans ce cas, les prises
utilisées, comme tout poisson mutilé, ne seront pas
admises à la pesée.


 


Il est possible d’ajouter aux bas de
ligne, des matières attirantes comme les cuillers luisantes,
des perles colorées, des plumes naturelles ou artificielles
colorées ou non, des pièces fluorescentes
etc…, mais les hameçons ne seront munis que
d’appâts naturels ou alimentaires (pain, fromage,
pâtes …).


 


Les bas de ligne pourront être
préparés et eschés à l’avance, en
n’importe quel nombre.


 


La lutte pour la capture des poissons devra
se pratiquer à partir de la partie sèche du bord de
mer ; néanmoins, il sera possible, s’il
s’agit d’un gros poisson, de pénétrer
dans l’eau, jusqu’à la hauteur du genou au
maximum, pour faciliter sa capture.


 


Le lancer est admis à partir de toutes
les places à l’avant et à
l’arrière de la partie de bord de mer
désignée par le tirage au sort.


 


Les appâts sont à lancer dans la
partie d’eau au droit de la section de bord de mer
désignée par le tirage au sort.


 


Le lancer oblique, la mise en danger et la
gêne des autres concurrents, sont
interdits.


 


La forme et le genre du plomb à lancer
(avec ou sans grappins plus ou moins ouverts, etc. …) sont
au libre choix des concurrents, pour autant que le plomb ne
dérive pas après le lancer dans les lignes des
concurrents voisins et que ceux-ci ne soient pas
gênés.


 


Pour le lancer, il est possible de
pénétrer pour un laps de temps dans l’eau,
jusqu’à la hauteur du genou au
maximum.


 


Les supports de cannes seront
installés sur la partie sèche du bord de mer, et ce,
le plus près possible du milieu du poste de
compétition tiré au sort.

 

 

6 –
PRISES – TAILLE DES POISSONS


 


Article 7 – Validité des
Prises


 


Tout poisson devra avoir été
pris correctement, hameçon dans la bouche, néanmoins,
tout poisson piqué d’un hameçon dans le corps
et non dans la bouche sera admis à la pesée, sous
réserve qu’il n’y ait pas eu accrochage
intentionnel et évident du poisson.


 


L’accrochage intentionnel du poisson
(ou « pêche au raccroc »)
entraînera la disqualification du
concurrent.


 


Tout poisson ramené sur un bas de
ligne perdu sera annulé par le
Commissaire.


 


Lorsqu’un poisson est ramené par
deux ou plusieurs lignes différentes, il sera
comptabilisé au pêcheur l’ayant pris
correctement, hameçon dans la bouche.


 


Le poisson ayant deux hameçons dans la
bouche ou dans le corps, provenant de lignes différentes,
sera annulé par le Commissaire.


 


Lorsqu’un poisson se prend à
l’hameçon après avoir avalé un poisson
piqué, l’ensemble des deux sera comptabilisé
pour deux prises.


 


Dans le cas d’un harponnage d’un
poisson mort (cas des poissons non maillées remis à
l’eau et n’ayant pas survécu), le poisson pris
de cette façon ne sera pas
comptabilisé.


 


Lorsqu’un poisson se décroche
sur le bord de l’eau mais est récupéré
par le concurrent, il est comptabilisé.


 


Les poissons seront comptabilisés dans
l’état où ils ont été pris, y
compris parasités par un autre poisson (lamproie par
exemple).


 


Seuls les poissons de 15 cm et plus comptent
(sont exclus les crustacés, les seiches, les pieuvres, les
mammifères marins etc …) à l’exception
des tétrodons qui sont comptabilisés 1 gramme quelque
soit leur taille


 


Pour les poissons en dessous de 15 cm, un
forfait de 1 gramme sera attribué par poisson
pêché.


 


Toutes les prises seront mesurées sur
les lieux de l’épreuve. Toutes celles
n’atteignant pas la taille légale seront
immédiatement remises à l’eau, vivantes, non
mutilées.


 


Chaque concurrent doit accomplir seul toutes
les actions de pêche : eschage des hameçons,
lancer, ramener, décrochage des poissons … Seule
exception, et ce par sécurité, un concurrent peut se
faire aider par un autre concurrent ou par le Commissaire, pour le
gaffage ou l’épuisage d’un gros poisson, par
tout moyen légal, ou pour le décrochage d’un
poisson présentant un certain danger (siluridé,
congre, raie, requin, etc. …).


 


 


Article 8 –
Contrôle


 


Des «Commissaires
pêcheurs » contrôleront le
déroulement de l’épreuve.


 


Durant l’épreuve, les
concurrents ayant pris un poisson devront se présenter
au  Commissaire de
leur secteur pour le faire valider.


 


Les poissons pesant plus d’un kilo et
ayant une réelle chance de survie pourront être
pesés et relâchés si le pêcheur le
souhaite.


 


Toutefois les raies et les prises
exceptionnelles telles que mérous, tarpons…, pourront
être pesées et relâchées quel que soit
leur poids.


 


Les poissons réputés robustes,
comme les machoirons et les raies, et ayant profondément
engamé, peuvent éventuellement être
relâchés, sous réserve de couper le fil au ras
de la bouche sans essayer d’extraire
l’hameçon.


 


Plusieurs poissons inférieurs à
la taille minimum pourront être conservés vivants dans
un seau et présentés en une seule fois au
Commissaire.


 


En fin d’épreuve, le Commissaire
fera signer à chaque concurrent de son secteur la fiche
Commissaire après avoir recompté les prises de
chacun.


 


Lors d’une épreuve
fédérale, lorsqu’un concurrent quitte son poste
de compétition (abandon pour diverses raisons), il comptera
dans le nombre de participants et figurera dans le classement de la
dite épreuve comme abandon. Idem pour un concurrent
disqualifié.


 


Lorsqu’un concurrent quitte son poste
pour une raison valable, il doit sortir sa ou ses cannes de
l’eau.


 


 

7 –
PESÉE –
RÉCLAMATIONS


 


Article 9- Modalité de
pesée


 


En fin d’épreuve, les prises
à peser devront être présentées à
la table du Commissaire principal située sur la plage au
plus tard trente minutes après la fin de
l’épreuve. Le pêcheur devra se présenter
muni de son piquet et déposer ses prises dans le seau
prévu à cet effet. Après la pesée, il
signera la feuille récapitulative et reprendra ses
poissons.


 


Le pêcheur absent à la
pesée et à la signature de la feuille
récapitulative ne peut, en aucun cas, contester le poids
porté sur la feuille récapitulative


 


Article 10 –
Réclamations


 


Les réclamations devront être
adressées au Comité d’organisation le plus
tôt possible après la fin de l’épreuve,
au plus tard à la fin de la pesée.


 


Elles seront jugées par un jury
désigné.

 

 

 

 

 

 

 

 

8 –
CLASSEMENT


 


Article 11 – Modalités de
Classement


 


Classement manche


 


Il sera établi au pus gros poids de
poissons


 


A égalité de poids total, le
nombre total de poissons départagera les concurrents, le
plus petit nombre ayant la priorité.


 


A poids égal et nombre égal, la
plus grosse prise sera prioritaire.


 


Classement
général


 


Il sera établi par le total des points
places obtenus lors des cinq meilleures épreuves de
chaque concurrent.


 


Seuls les pêcheurs ayant
participé à au moins cinq épreuves du
championnat seront classés au niveau régional (les
clubs peuvent attribuer des points-places pour les pêcheurs
de leur société absents afin d’établir
leur classement interne).


 


En cas d’égalité au
classement général individuel par addition des
points-places, les concurrents seront départagés par
le meilleur résultat points-places obtenu sur l’une
des journées.


 


A égalité des meilleurs
classements points-places, le plus gros poids total sera
prioritaire.


 


A égalité de poids total, le
nombre total  de poissons départagera les concurrents,
le plus petit nombre ayant la priorité.


 


A poids égal et nombre égal, la
plus grosse prise sera prioritaire.


 


Attribution des points
bredouilles


 


Pour les pêcheurs n’ayant pas
pris de poissons, l’établissement des points-places
pour chaque manche sera établi de la façon
suivante :


 


Compétition avec 200
concurrents


 


– Nombre de concurrents classés (ayant
pris du poisson) :           
150


– Nombre de concurrents non classé
(bredouilles) : 
           
  50


 


Le dernier classé ayant pris du
poisson, marquant 150 points, les 50 compétiteurs
bredouilles marqueront chacun un total de points définis
comme suit :


 


151 + 152 + 153 + ….. + 198 + 199 +
200 = 8775 divisé par le nombre total de bredouilles (50)
soit un total de = 175,5 points.


 


En cas de concours se déroulant sur
plusieurs manches de plusieurs secteurs, prendre en compte les
points-places de chaque secteur.


 


Ex : concours en deux manches de deux
secteurs, prendre en compte pour le calcul des points-places de
chaque manche les concurrents non classés de chaque
secteur.


 


 


 


 


Dans la pratique, on pourra utiliser la
méthode simplifiée suivante :


 


PB   =   (PB1 +
TC) : 2


où PB   =   points
des bredouilles


 


PB1 =  points-places du 1er
des concurrents bredouilles


TC   =  total des
concurrents


 


Soit pour l’exemple cité
précédemment :


 


PB   =   (151 +
200) : 2   =   351 : 2  
=   175,5 points.


 

 

9 –
RECOMPENSES


 


Article 12 – Remise des
Récompenses


 


Toutes récompenses pourront être
offertes, à l’exc

Publicités

Modification du calendrier 2008 de Surf Casting Kourou

Blog de pecheursenguyane :Pêcheurs de Guyane, Modification du calendrier 2008 de Surf Casting à Kourou

Suite a la dernière épreuve de Kourou
quelque peu envasé, le SCCK nous communique le nouveau
calendrier modificatif des prochaines épreuves qui se
dérouleront à Kourou.

 

A noter les points suivants :

Concours du dimanche Dimanche 13 avril.
La pêche se déroulera de 8h
à 14 h
au lieu de 7h à
13 h.
 L’épreuve du dimanche 8 juin est annulée.
Elle sera remplacée par une épreuve

le Samedi 31 mai de 11 à 17
heures.
 

Commentaires : Il n’est vraiment pas
facile pour les organisateurs de concilier les horaires, les
dimanches, les marées, le nombre de
pêcheurs.

Devant les difficultés rencontrées
suite à l’envasement de la plage de Kourou, il faut
bien prendre des mesures qui changent nos habitudes.

A mon sens ce n’est hélas pas fini et
il faudra prévoir à s’adapter
souvent.

Rglement concours 2008

Blog de pecheursenguyane :Pêcheurs de Guyane, Réglement concours 2008
REGLEMENT DU CHAMPIONNAT DE GUYANE
2008
PÊCHE EN BORD DE
MER
  1 –
CONDITIONS
GÉNÉRALES
 Article
1  Respect du
règlement
 La
participation au Championnat de Guyane de Pêche en Bord de
Mer entraîne l’acceptation du présent
règlement.
 Les
Commissaires, le jury désigné pour
l’épreuve et le comité d’organisation
(bureau de l’A.P.P.G. et du SCCK) sont chargés, chacun
à leur niveau, de faire respecter le
règlement.
 Si un
pêcheur enfreint les règles il sera
disqualifié.
 Dans ce
cas, il ne pourra prétendre au remboursement de quelque
somme que ce soit et sera exclu du classement de
l’épreuve.
 En cas
de manquements répétés, le comité
d’organisation se réserve le droit d’exclure
définitivement le pêcheur du
championnat.
 Article
2 – Conditions de participation au
championnat
 Les
épreuves du championnat de Guyane sont
réservées aux membres d’une
société affiliée à la
FFPM.
  2 –
SÉCURITÉ
 Article
3 – Conditions de maintien d’un
concours
 Une
épreuve peut être reportée par la direction de
compétition à la suite de mauvaises conditions
météorologiques ou pour des raisons de
sécurité.
 Lorsque
l’arrêt se produit avant la moitié de la
durée totale prévue de l’épreuve, les
résultats ne seront pas pris en considération pour le
classement, ils seront annulés purement et simplement. Il
pourra alors être prévu, si possible, une organisation
de remplacement.
 En cas
d’arrêt après la moitié du temps
réglementaire prévu de l’épreuve, les
résultats obtenus jusqu’à l’arrêt
seront pris en considération pour le classement.
L’arrêt devra s’effectuer simultanément
sur tous les postes de compétition.

  3 –
TIRAGE AU SORT
 Article
4 – Modalités de tirage au sort

 Le
tirage au sort sera fait en public ; le lieu, la date et
l’heure seront communiqués aux sociétés
participantes.
 En cas
d’empêchement d’un concurrent, celui-ci pourra se
faire représenter par la personne de son
choix.
 Un plan
du piquetage des emplacements sera défini avant le tirage au
sort de chaque manche.
  4 –
DURÉE DES
ÉPREUVES
 Article
5 – Conditions de déroulement des
concours
 La
durée d’une épreuve ne peut être
inférieure à trois heures.
 Le
début et la fin des épreuves seront annoncés
par un signal sonore ou tout autre moyen précisé par
le club organisateur.
 Au
signal de fin, les concurrents devront retirer le plus rapidement
possible leurs lignes. Si une prise est faite au moment même,
elle est considérée comme
valable.
  5 –
MATÉRIEL ET APPATS
 Article
6– Conditions d’utilisation du matériel et des
appâts
 Chaque
concurrent pourra utiliser une ou deux cannes munies d’un
moulinet suivant les possibilités d’emplacement et
selon la décision du comité d’organisation.
Néanmoins, en cas de pêche à deux cannes,
l’espace réservé à chaque
compétiteur sera d’une longueur de 20 mètres
minimum.
 Les
concurrents pourront avoir en réserve plusieurs cannes de
rechange, ces dernières devront être montées
jusqu’à l’émerillon pince ou agrafe
seulement.
 La
monture attachée à la ligne ne devra comporter
qu’un maximum de trois hameçons simples, de quelque
genre que ce soit (hameçons triples ou doubles
interdits).
 L’utilisation d’hameçons inox ou
autres qui ne sont pas corrodés par l’eau de mer est
interdite,
 Il est
admis que chaque concurrent pourra utiliser l’appât
naturel de son choix, et opérer comme il
l’entend : lancer, balancer, aplomb, lancer
récupéré, flotteur, buldo, sous réserve
de ne gêner personne.
 L’amorçage n’est pas
autorisé.
 Les
poissons pêchés par un concurrent pourront lui servir
d’appâts supplémentaires mais dans ce cas, les
prises utilisées, comme tout poisson mutilé, ne
seront pas admises à la
pesée.
 Il est
possible d’ajouter aux bas de ligne, des matières
attirantes comme les cuillers luisantes, des perles
colorées, des plumes naturelles ou artificielles
colorées ou non, des pièces fluorescentes
etc…, mais les hameçons ne seront munis que
d’appâts naturels ou alimentaires (pain, fromage,
pâtes …).
 Les bas
de ligne pourront être préparés et
eschés à l’avance, en n’importe quel
nombre.
 La
lutte pour la capture des poissons devra se pratiquer à
partir de la partie sèche du bord de mer; néanmoins,
il sera possible, s’il s’agit d’un gros poisson,
de pénétrer dans l’eau, jusqu’à la
hauteur du genou au maximum, pour faciliter sa
capture.
 Le
lancer est admis à partir de toutes les places à
l’avant et à l’arrière de la partie de
bord de mer désignée par le tirage au
sort.
 Les
appâts sont à lancer dans la partie d’eau au
droit de la section de bord de mer désignée par le
tirage au sort.
 Le
lancer oblique, la mise en danger et la gêne des autres
concurrents, sont interdits.
 La
forme et le genre du plomb à lancer (avec ou sans grappins
plus ou moins ouverts, etc. …) sont au libre choix des
concurrents, pour autant que le plomb ne dérive pas
après le lancer dans les lignes des concurrents voisins et
que ceux-ci ne soient pas
gênés.
 Pour le
lancer, il est possible de pénétrer pour un laps de
temps dans l’eau, jusqu’à la hauteur du genou au
maximum.
 Les
supports de cannes seront installés sur la partie
sèche du bord de mer, et ce, le plus près possible du
milieu du poste de compétition tiré au
sort.
  6 –
PRISES – TAILLE DES POISSONS
 Article
7 – Validité des
Prises
 Tout
poisson devra avoir été pris correctement,
hameçon dans la bouche, néanmoins, tout poisson
piqué d’un hameçon dans le corps et non dans la
bouche sera admis à la pesée, sous réserve
qu’il n’y ait pas eu accrochage intentionnel et
évident du poisson.
 L’accrochage intentionnel du poisson (ou
« pêche au raccroc ») entraînera
la disqualification du concurrent.
 Tout
poisson ramené sur un bas de ligne perdu sera annulé
par le Commissaire.
 Lorsqu’un poisson est ramené par deux ou
plusieurs lignes différentes, il sera comptabilisé au
pêcheur l’ayant pris correctement, hameçon dans
la bouche.
 Le
poisson ayant deux hameçons dans la bouche ou dans le corps,
provenant de lignes différentes, sera annulé par le
Commissaire.
 Lorsqu’un poisson se prend à
l’hameçon après avoir avalé un poisson
piqué, l’ensemble des deux sera comptabilisé
pour deux prises.
 Dans le
cas d’un harponnage d’un poisson mort (cas des poissons
non maillées remis à l’eau et n’ayant pas
survécu), le poisson pris de cette façon ne sera pas
comptabilisé.
 Lorsqu’un poisson se décroche sur le bord de
l’eau mais est récupéré par le
concurrent, il est comptabilisé.
 Les
poissons seront comptabilisés dans l’état
où ils ont été pris, y compris
parasités par un autre poisson (lamproie par
exemple).
 Seuls
les poissons de 15 cm et plus comptent (sont exclus les
crustacés, les seiches, les pieuvres, les mammifères
marins etc …) à l’exception des
tétrodons qui sont comptabilisés 1 gramme quelque
soit leur taille
 Pour
les poissons en dessous de 15 cm, un forfait de 1 gramme sera
attribué par poisson
pêché.
 Toutes
les prises seront mesurées sur les lieux de
l’épreuve. Toutes celles n’atteignant pas la
taille légale seront immédiatement remises à
l’eau, vivantes, non
mutilées.
 Chaque
concurrent doit accomplir seul toutes les actions de
pêche : eschage des hameçons, lancer, ramener,
décrochage des poissons … Seule exception, et ce par
sécurité, un concurrent peut se faire aider par un
autre concurrent ou par le Commissaire, pour le gaffage ou
l’épuisage d’un gros poisson, par tout moyen
légal, ou pour le décrochage d’un poisson
présentant un certain danger (siluridé, congre, raie,
requin, etc. …).
  Article
8 – Contrôle
 Des
«Commissaires pêcheurs » contrôleront
le déroulement de
l’épreuve.
 Durant
l’épreuve, les concurrents ayant pris un poisson
devront se présenter au  Commissaire de
leur secteur pour le faire valider.
 Les
poissons pesant plus d’un kilo et ayant une réelle
chance de survie pourront être pesés et
relâchés si le pêcheur le
souhaite.
 Toutefois les raies et les prises exceptionnelles telles
que mérous, tarpons…, pourront être
pesées et relâchées quel que soit leur
poids.
 Les
poissons réputés robustes, comme les machoirons et
les raies, et ayant profondément engamé, peuvent
éventuellement être relâchés, sous
réserve de couper le fil au ras de la bouche sans essayer
d’extraire l’hameçon.
 Plusieurs poissons inférieurs à la taille
minimum pourront être conservés vivants dans un seau
et présentés en une seule fois au
Commissaire.
 En fin
d’épreuve, le Commissaire fera signer à chaque
concurrent de son secteur la fiche Commissaire après avoir
recompté les prises de chacun.
 Lors
d’une épreuve fédérale, lorsqu’un
concurrent quitte son poste de compétition (abandon pour
diverses raisons), il comptera dans le nombre de participants et
figurera dans le classement de la dite épreuve comme
abandon. Idem pour un concurrent
disqualifié.
 Lorsqu’un concurrent quitte son poste pour une
raison valable, il doit sortir sa ou ses cannes de
l’eau.
  7 –
PESÉE –
RÉCLAMATIONS
 Article
9- Modalité de
pesée
 En fin
d’épreuve, les prises à peser devront
être présentées à la table du
Commissaire principal située sur la plage au plus tard
trente minutes après la fin de l’épreuve. Le
pêcheur devra se présenter muni de son piquet et
déposer ses prises dans le seau prévu à cet
effet. Après la pesée, il signera la feuille
récapitulative et reprendra ses
poissons.
 Le
pêcheur absent à la pesée et à la
signature de la feuille récapitulative ne peut, en aucun
cas, contester le poids porté sur la feuille
récapitulative
 Article
10 – Réclamations
 Les
réclamations devront être adressées au
Comité d’organisation le plus tôt possible
après la fin de l’épreuve, au plus tard
à la fin de la pesée.
 Elles
seront jugées par un jury
désigné.

Calendrier Officiel 2008 des concours qualificatifs- fdraux de la F.F.P.M

Blog de pecheursenguyane :Pêcheurs de Guyane, Calendrier Officiel 2008 des concours qualificatifs- fédéraux de la F.F.P.M

Ci joint le
calendrier officiel 2008 du Comité de Guyane concernant la
discipline  » Bord de Mer « 

A titre de remarque
cette année il y a 7 concours au lieu de 6
l’année derniere.

Un concours
sera organisé le Samedi 26 Avril de 16 H à 22 H sur
Kourou. Vraiment une trés bonne
initiative.

Le reglement sera
mis en ligne prochainement, sans changement majeur par rapport
à l’année derniere à priori. 

Soyez à jour de vos inscriptions et licences
auprés de vos clubs respectifs pour participer.

 

Dates

Horaires

Club

organisateur

Lieu

concours

Plage

Inscriptions

27
janvier

7h/13h

APPG

MONTJOLY

Plage de
l’oasis

Vendredi 25
janvier à DDC

10
février

7h/13h SCCK

KOUROU

Plage de
l’anse

Vendredi
½ à 18h30 DCC ou 8/2 au karting

16
Mars

7h/13h APPG REMIRE

Plage du
Rorota

Vendredi 14/03
à 18h 30 à DDC

13
Avril

7h/13h SCCK

KOUROU

Plage de
l’anse

Vendredi 4/4
à 18h30 DCC ou 11/4 au karting

26
Avril

16h/22h SCCK

KOUROU

Plage de
l’anse

Vendredi 18/4
à 18h30 DCC ou 25/4 au karting

18
Mai

7h/13h

APPG

MONTJOLY

Plage de
l’oasis

Vendredi 16/05
à 18h 30 à DDC

8
Juin

7h/13h

SCCK

KOUROU

Plage de
l’anse

Vendredi 30/5
à 18h30 DCC ou 6/6 au karting