3 jours à Saint Joseph

Blog de pecheursenguyane :Pêcheurs de Guyane, 3 jours à St Joseph

C’est une chance de pouvoir passer 3 jours sur
l’île de St Joseph juste après le carnaval qui finissait
mi-février cette année, comme j’ai pu le faire.

L’île de St Joseph ou île du silence tant les
conditions de réclusion y étaient difficiles pour les prisonniers
tenus de ne pas communiquer entre eux, bénéficie d’un
programme de réaménagement du site qui permet de biens agréables
promenades, de vues imprenables sur l’océan. Les
contemplations de la mer déchaînée se fracassant sur les rochers
sont saisissantes.

Les
plongées dans les bas fonds d’une histoire pas si ancienne
est possible par des visites libres des cellules des bagnards,
d’un cimetière abrité par des cocotiers au bord d’une
plage de coquillage qui permet de passer sa mort en vacances comme
le disait G Brassens en parlant de celui de la ville de
Sète.

Bien
entendu autour de l’Ile de St Joseph il est possible de
pêcher comme partout autour des îles du Salut.

Il faut
bien le reconnaître le mois de février n’est pas la meilleure
période, tant les conditions de mer ne sont pas favorables. La
pêche en bateau n’est guère recommandée  pour les
plaisanciers, et hormis un bateau de pêche professionnelle, je
n’ai vu personne sur l’eau. Il faut dire aussi que ces
3 jours étaient des jours de fortes marées.

A
titre presque d’anecdotes tant je suis révulsé par ces
actions de pêche qui devraient être interdites, le bateau
professionnel a pris 5 mérous de taille moyenne ( entre 40
et
  60 Kilos ) qu’il a laissé à la corde une
partie de la journée avant de s’en retourner vers Kourou. La
photo illustrant l’article n’est pas excellente mais je
peux vous assurer qu’ils y étaient.

En ce qui
nous concerne, nous nous sommes rabattus sur une pêche de bord.
Bien entendu nous avons taquiné le rouget le long des roches ou de
façon plus confortable le long du ponton d’accès.

Nous
avons eu en supplément des rougets, l’agréable surprise
d’avoir en nombre important, des touches de poissons lunes
(
  Photo en illustration de l’article ) Sur du
matériel léger comme le matériel utilisé pour le rouget, ces
poissons sont très amusants à capturer leur défense étant pour le
moins dynamique, faite de coup de tête entraînant le bas de ligne
vers la profondeur de rush bref et dévastateur.

Ces
poissons lunes ne nous ont pas permis de la décrocher, mais en
revanche nous ont bien distrait, les acoupas, tarpons, et autres
poissons n’étant pas présent du bord à cette époque de
l’année.

Pendant ces 3 jours, vous trouverez le lien sur le site
de l’APPG a eu lieu aussi le tirage au sort du 2 éme concours
de l’année 2015 qui aura lieu le 1
ermars
sur la plage de l’Oasis. Nous serons 58 pêcheurs de Guyane,
soit 3 pêcheurs de plus que lors de la première manche. Ca
promet !!!!

Enfin le
dynamique groupe Face book « pêcheurs de Guyane » fort de
ses 641 membres dont certains sont maintenant membres de
l’APPG, est en train d’élaborer la construction
d’un logo fédérant l’ensemble des pêcheurs. C’est
une initiative symbolique, sympathique que je soutiens qui
démontrer le succès croissant de notre activité ici en
Guyane.

Publicités

Un concours surprise.

Blog de pecheursenguyane :Pêcheurs de Guyane, Un  concours surprise.

La 1ere manche du Championnat de Guyane 2015, s’est
déroulé ce matin 15 Février de 7 h à 12 H sur la plage de Zéphyr à
Cayenne.

Le site de l’APPG en lien sur la page gauche de ce blog
vous indiquera le classement individuel des 55 participants.

Le gagnant du  concours est Tanguy Saurel en médaillon dans
la photo d’illustration de cet article. Ce primo- guyanais,
présent depuis seulement quelques jours dans notre Région a su
s’imposer devant tous les favoris, devant tous les
ténors.

Sa place au piquet était a droite de l’entrée principale
de la plage au piquet numéro 2.

L’année dernière cette entrée de plage était décriée,
cette année c’est là ou il fallait être. Comme quoi
d’une année à l’autre, d’un dimanche à
l’autre, d’une marée à l’autre il n’y a pas
de vérité sur nos plages de Guyane, tant les conditions
atmosphériques sont changeantes, tant les courants sont fluctuants,
tant les bancs de vase évoluent.

J’y vois d’ailleurs comme un clin d’œil
de l’évolution de notre univers, de notre environnement, de
notre manière d’être et de penser. Nous pouvons jamais être
sur de rien en définitif, ni avoir confiance.

Savoir s’adapter aux situations imprévues, faire preuve
d’imagination malgré l’expérience que l’on a pu
accumuler ou l’instruction que l’on a reçu sont les
qualités indispensables à la vie actuelle.

Un peu comme à la pêche en Guyane, un peu comme ce matin
d’ailleurs.

Projet de rglementation de Pche de loisirs, sportive, et professionnelle.

Blog de pecheursenguyane :Pêcheurs de Guyane, Projet de réglementation de Pêche de loisirs, sportive, et professionnelle.

 L’association
Maïouri Nature ( lien sur la page gauche de ce blog ) propose aux
services de la Préfecture de Guyane, la mise en place d’une
réglementation en Guyane concernant la pêche de loisirs, sportive,
et professionnelle.

Cette
réglementation s’articule autour des points
suivants :

1
)
En
rivière
 : la pêche
régulière au filet ne doit être autorisée que dans le cadre
d’une activité professionnelle avec 2 filets d’une
longueur de 50 metres par embarcation, sans obstruction de cours
d’eau.

2 ) Des
précisions doivent être apportés sur la taille des mailles, les
zones, les périodes de pêche pour certaines espèces, notament sur
la population d’aïmara qui voit ses effectifs chuter sur
certains secteurs comme le haut Sinnamary, supêché par des usagers
pratiquant la revente, souvent illégale.

3) Pour la
pêche de loisirs, la pêche reste ouverte aux particuliers ( Canne à
pêche, trappe, épervier )

 

EN CE QUI
CONCERNE LES POISSONS DE MER, une maille minimum pourrait être
conseillé aux plaisanciers.

        
Pour la pêche
en mer d’espèces sensibles, des quotas et saisons sont à
appliquer autant aux professionnels qu’aux particuliers, dans
le but de préserver la ressource.

        
L’Association pense surtout au mérou géant
epinephelus itajara
, dont le statut espèce en danger
critique signifie que cet animal a perdu 90% de sa population ces
20 dernières années.

        
Pour rappel
ce mérou bénéficie d’un statut de réglementation stricte aux
USA et au Brésil.

MAOUÏRI NATURE
propose un moratoire de 5 anns sur le prélevement du Mérou, tant
dans le cadre de la pêche professionnelle que sportive en tolérant
le no Kill.
( Sur ce point
l’auteur est plus favorable à une interdiction totale de la
pêche au mérou sur 5 ans )

         
Concernant
les requins : Relâche de toutes les especes du fait de la sur
exploitation des stocks, de la raréfaction des requins dans le
monde entier, des nombreux ligneurs professionnels des pays voisins
qui viennent poser leurs palangres de plusieurs kilomêtres dans nos
eaux.

 Enfin MAOUÏRI NATURE,
propose l’implantation d’aires marines protégées, afin
de se conformer aux engagements de la France consistant à couvrir
10 % deszones sous juridictions française d’ici 2012 et 20%
d’ici 2020. A ce jour en Guyane, il n’y a qu’une
seule réserve marine soit 0,05 % de la zone économique
exclusive.

 Les secteurs proposés
sont :

a)      Les ilets de Remire (
Ilet la Mère, Mamelles, Le Père, le Malingre )

b)      La périphérie des îles
du Salut

c)      Les plages d’Awala
Yalimapo et embouchure du Maroni ( en cohérence avec la réserve
maritime de Galibi au Suriname )

d)      Le secteur de la réserve
du Grand Connétable aux battures du Connétable.

e)      Le secteur de
l’embouchure de l’Oyapock

f)       
Le Haut
Sinnamary au dessus du barrage de Petit Saut incluant le lac
.

 Enfin
l’Association plaide pour une médiatisation et une
information plus large auprès du public et des pêcheurs des
articles de loi existant et malheureusement non respecté ou
contrôlé comme il semble que ce soit la spécialité en
Guyane.

Pour les
pêcheurs de Guyane c’est à minima la médiatisation de
l’arrête 1640 d’août 2010 concernant le
mérou.

 Je vous laisse juge de
ce projet, je vous laisse mesurer les portées économiques, vos
commentaires sont les bienvenus.

Des inscriptions pittoresques

Blog de pecheursenguyane :Pêcheurs de Guyane, Des inscriptions pittoresques

Les inscriptions au premier concours de l’année 2015 ont
eu lieu ce vendredi soir 6 février 2015 au local de
l’APPG .

Ce concours se déroulera sur la plage de Zéphyr le 15 février
2015.

La première inscription est souvent l’occasion pour les
membres de reprendre contact avant le début officiel du
championnat.

Les pêcheurs de Guyane sont contents de se revoir, échangent
entre eux quelques anecdotes, remplissent leur bulletin
d’adhésion.

La première inscription est aussi le moment d’effectuer un
premier bilan destiné à se compter, à mesurer le nombre final
d’adhérents.

Cette année l’APPG comptera 60 membres à jours de leur
cotisation soit 2 plus que l’année dernière. Pour le premier
concours nous serons 55 pêcheurs inscrits.

Qui gagnera ce premier concours ?

Mystère et boule de gomme, ce sera comme d’habitude au
terme de la foire si j’ose employer ce terme pour qualifier
une épreuve de surf casting que l’on comptera les bouses ou
plutôt les poissons.

 La première inscription, c’est aussi un peu un
bizutage, pour le nouveau Bureau en charge de l’organisation.
Avec un grand clin d’œil, un amical soutien, il faut
dire qu’ils ont un peu ramés ce soir. Ils se sont fait
submerger par la paperasse, les bulletins de dernière minute, les
doublons, les oublis. De fait le tirage au sort des emplacements
s’est effectué avec 1 heure de retard.

Rien de très grave, si ce n’est que les pêcheurs de
Guyane, inlassables bavards, se sont rués vers le frigo pendant
cette attente. Horreur, malheur, et saperlipopette! Le frigo
insuffisamment approvisionné, s’est retrouvé rapidement en
rupture ou avec des boissons avec des DLUO du siècle dernier.

 Pauvres pêcheurs de Guyane, pauvre Martin. Il faut les
approvisionner ces petits gars là et si j’ose dire ne pas
oublier de faire le plein avant le voyage , surtout pendant
cette période  de carnaval.

Encore heureux que cette année nous n’ayons pas mangé de
galettes, nous serions morts, étouffés avant même le tirage au sort
des places et je n’aurais pas pu écrire de telles bêtises ce
qui aurait peut être mieux valu.

Les places de chaque pêcheurs sont en ligne sur le site de
l’APPG, en lien sur ce blog.