Rsultat de la deuxime manche bateau du 18 juillet 2010.

Blog de pecheursenguyane :Pêcheurs de Guyane, Résultat de la deuxième manche bateau du 18 juillet 2010.

Reprise du Mail de Damien Menard, suite au concours
de ce dimanche à l’Ilet Le Père illustré par une photo
 de notre ami Joel
Dogliotti ex Guyanais ayant émigré à La Réunion et pour qui tout à
l’air d’aller bien .

 


Bonjour à tous , les semaines se suivent et
ne se ressemblent pas !!! En effet suite aux dernières sorties
maigres en touches de poissons de tous genres , qui aurait parié
que nos amis seraient présent en masse au Père Dimanche ?
Rendez vous compte 170.8 Kg , c’est 22 kg de plus qu’aux iles du
Salut sur 2 jours en 2009 !!! Et presque uniquement les Acoupas
qu’on attendait tant . Au total 58 Acoupas , 7 Machoirans , 2 Kings
et 1 croupia ont été pêché par les 8 bateaux présents lors de cette
manche , aucune bredouille et c’est surement ça le plus
important.
Le classement est donc le suivant :
  1  – Le SEA WORLD, et ses vieux briscards qui composent
l’équipage, se classe  *1er* avec 14 acoupas , 2 machoirans et
43.620 Kg ( presque une habitude).
  2  – La 2 ème place revient à LYSIANNE avec 13 Acoupas
(dont le plus gros 8.88 kg) et un total de 34.820 kg .
  3  – Ils nous ont tous bluffé en ne pesant d’abords que
2 machoirans , mais nos pompiers favoris, en rajoutant 6 acoupas à
leur tableau, se classent 3 ème avec 25.640 kg . Bravo ALIKEN
.
  4  – Le BLUE WAY pensait avoir fait le plus dur en
multipliant les prises en dernière heure, Il se classe 4 ème avec 9
acoupas , 1 machoirans et 1 king pour 24.920 kg .
  5  – Les tarpons acrobates l’ont occupé quelques
minutes mais SKIPPER à pu totaliser16.620 kg  avec 4 acoupas
et 1 machoiran , il prend la 5 ème place.
  6  – PHILMAX a fait sobre , que des acoupas , 9 au
total et un poids de 14.740 kg , il se classe 6 ème.
  7  – TIARE à ouvert son compteur avec 2 acoupas ,1
machoirans et 7.300 kg  pour terminer 7 ème.
  8  – FISH BLUE clos le classement à la 8 ème place en
pesant 3.120 kg de poissons variés , 1 acoupas , 1 croupia et 1
machoirans.

La journée fut belle et lorsqu’on pense à « tous ceux qu’on a raté »
comme j’ai pu l’entendre en fin de pesée il nous revient un peu
d’optimisme quant au stock de FISH dans nos mer .Il suffit
d’attendre le bon jour mais ce n’est peut-être pas souvent le
Samedi Dimanche ou les jours de
concours , si on savait …
Bref , suite du championnat le 22 Aout ,  le  choix du
lieu  est libre , Père  ou Mère à vous de voir , il
faudra cependant faire abstraction de cette 2 ème manche car comme
j ‘ai commencé ce mail , je le termine , LES SEMAINES SE SUIVENT
MAIS NE SE RESSEMBLENT PAS

Publicités

Applicabilit rglementation pche nationale en Guyane ?

Blog de pecheursenguyane :Pêcheurs de Guyane, Applicabilité réglementation pêche nationale en Guyane ?

Pour votre information, je porte à votre
connaissance l’objet du Marché suivant organisé par la Diren.
«  Réalisation d’une expertise juridique de la gestion
de la ressource piscicole en Guyane ».

Ce marché a pour but « d’analyser
juridiquement la réglementation pêche nationale et son
applicabilité en Guyane et d’apporter des propositions pour
permettre sa mise en œuvre progressive »

Pour plus de renseignements vous pouvez vous
référer au site :

http://www.guyane.ecologie.gouv.fr

 

Le délai de réalisation prévue par le Marché de
l’étude est de 14 mois.

Commentaires :

Comme pour le Mérou, un article à ce sujet est paru
dans France Guyane du lundi 28 juin 2010 avec une photo du Sea
World Gp en illustration d’ailleurs. La Guyane deviendrait
elle le paradis des missions, des études, des
projets. ?

Si les intentions sont louables, le bon sens fait
souvent les frais des décisions qui devraient être prises
immédiatement. Je pense a ce sujet à la présence des barrières
chinoises en surnombre dans l’Estuaire de la rivière de
Cayenne ou à la mise en place de filets démentiels de longueur et
de mailles disproportionnées.

Je pense au manque de contrôle des décisions qui
peuvent être prises et des manques de budget devant les
accompagner.

La Guyane en vérité souffre
d’inégalité.

C’est ce qu’il faut améliorer
sans restreindre
les
libertés, et sans taxer les
populations d’un territoire qui est de par sa structure
incontrôlable.

Réduire les inégalités devraient être la seule
source d’études en cours dans notre région, ce qui aurait
pour conséquence la diminution notable des tentatives de braconnage
ou des différents trafics.