Village des mtiers de la mer.

Blog de pecheursenguyane :Pêcheurs de Guyane, Village des métiers de la mer.

Stéphane Gatto Directeur
Régional des Affaires Maritimes en Guyane vous informe de la mise
en place d’un village ayant pour objet les métiers de la
mer.

Ce village consacrera
aussi une partie de son activité à la sécurité en mer.

La manifestation se
tiendra le samedi 5 juin 2010 entre 8h et 13h au niveau du
débarcadère du Canal Laussat, du MIR et sur le quai du Vieux-Port
de Cayenne dans le cadre des journées de la mer.

Cette manifestation sera
composée de nombreux stands tels que ceux de la SNSM, de la Marine
Nationale, de l’Ecole de Formation Maritime, des Phares et
Balises, du Centre de Sauvetage, de la Réglementation de la
plaisance avec les Affaires Maritimes, du comité régional des
pêches maritimes et du WWF.

De nombreuses
démonstrations de navires seront proposées tels que celles
concernant la SNSM et ainsi que celle concernant l’action de
l’Etat en mer ou d’autres concernant l’hélitreuillage,
l’utilisation de signaux pyrotechniques de détresse.

Le système d’exclusion de
capture des tortues marines dans les chaluts sera aussi
présentée.

Commentaires ; Prenez tous
un petit moment de votre samedi matin pour vous rendre sur les
lieux de cette manifestation qui semble cette année avoir plus
d’ampleur que d’habitude. Posez aussi toutes les
questions que vous souhaitez concernant la réglementation ou autres
les personnes présentes et je pense plus particulièrement à nos
amis marins des affaires maritimes seront heureux de répondre à
toutes vos questions.

Publicités

Second programme dtude concernant le Mrou.

Blog de pecheursenguyane :Pêcheurs de Guyane, Second  programme d’étude concernant le Mérou.

L’arrivée récente de Céline Artero dans notre
Région marque le démarrage d’un programme d’étude
scientifique concernant le Mérou de Guyane sur une période de trois
ans.

 La présentation de ce programme pour les pêcheurs de
l’APPG  a eu
lieu Vendredi 21 Mai.

 Céline
devra gérer une enveloppe financière de 200.000 Euros lui
permettant de mener à bien sa thèse qui a pour objectif de parfaire
les connaissances de l’espèce de mérou présente dans nos eaux
Guyanaises.

Les connaissances acquises permettront le cas
échéant aux décideurs locaux de se voir proposer une aide à la
prise de décision concernant la pêche de ce poisson dans le
futur.

 Concernant le mode opératoire mis en place une
quarantaine de sortie en mer au niveau des différents spots connus
de pêche du mérou en Guyane sont programmés. Les mérous seront
capturés et relâchés après que divers prélèvement soient réalisés
afin de déterminer précisemment l’espèce présente dans nos
eaux.

 L’appui logistique de l’étude se fera sur le
bateau de la Réserve du Connétable pour les sorties en mer. Les
pêcheurs de l’APPG qui le pourront seront associés à
certaines sorties.

 Cette présentation a fait l’objet d’un débat
animé entre les participants présents à la réunion. Débat
d’ailleurs sans grand sens de l’écoute tant la passion
l’emporte sur ce sujet, entre les partisans de
l’interdiction totale de la pêche du mérou le temps de
l’étude sous l’argument que ce poisson est déjà
interdit à la pêche du Brésil aux côtes de Floride et que le temps
consacré à l’étude risque d’aggraver davantage la
situation de la ressource  et les partisans d’une
pêche aux mérous opposés à toute prise de décision
d’interdiction actuelle sous le prétexte de leurs  expériences qui semblent à leur
sens démontrer qu’aucune conclusion ne puisse être tirée sur
la raréfaction de l’espèce

Quoiqu’il en soit, la décision d’une
mise en place d’une mission est véritablement
intéressante.

Il faut espérer que cette mission  permettra véritablement
d’améliorer nos connaissances même si l’on peut
s’interroger à priori sur le fait que la fiabilité des
analyses reposera sur le mode opératoire des actions de pêche
déterminant par-là même un échantillonnage lié aux captures des
mérous  qui se doivent
d’être en nombre suffisant pour être scientifiquement
exploitables.

A titre de rappel la position du bureau de
l’APPG adressé aux autorités le 29 Avril 2010 préconise une
taille minimale de capture du Mérou à partir d’une maille de
120 centimètres et limité à un seul par bateau.

Enfin dans un Etat si prompt à user du principe de
précaution, celui-ci semble galvaudé en Guyane. A mon sens pour des
raisons financières uniquement !!!

Le problème est lié aux pêcheurs professionnels et
aux coûts éventuels liés à leur indemnisation. Ne peut-on pas
légitimement s’interroger sur la péréquation du cout
d’une thèse représentant certainement un budget bien moins
conséquent que les indemnisations financières qui devraient mises
en place dans le cas d’un moratoire comme cela est le cas
dans l’Etat du Marignan à Sao Luis depuis plus de 7 Années
pour les pêcheurs locaux de Mérou ?

JMC

Eric Ribas Vainqueur le 9 Mai 2010.

Blog de pecheursenguyane :Pêcheurs de Guyane, Eric Ribas Vainqueur le 9 Mai 2010.

Lorsque les Pêcheurs de Guyane se sont réveillés,
tôt ce dimanche matin, pour se rendre au 5eme concours de Surf
Casting de l’année organisé par l’APPG sur la plage de
l’Oasis à Remire Montjoly, certains se sont demandés
s’ils ne feraient pas mieux de rester au lit au frais sous la
couette tant la nuit fut bercée de trombes d’averses, de
pluies tropicales délivrant leur symphonie désordonnée sur les
toits de nos maisons.

Au petit matin si la pluie n’était plus
composée que de quelques gouttes éparses, le ciel
restait  chargé de
nuages lourds et noirs qui semblait promettre une matinée bien
désagréable. Et puis petit à petit doucement si les nuages ont
longtemps voilé le soleil, ceux ci sont restés pleins de retenue
pour les Pêcheurs de Guyane.

La mer très peu formée, les poissons au rendez-vous
ont au final permis de passer ce concours sous des conditions
climatiques satisfaisantes.

 

En comparaison de nos précédents concours de cette
année les poissons de Guyane s’étaient rassemblés pour nous
faire plaisir.

Certes certains poissons se sont montrés facétieux,
en aspirant nos appâts pour les recracher immédiatement,
d’autres ne prenant pas la peine d’engamer ce qui a
crée des débats lors de la remise des prix sur la forme des
hameçons à utiliser, 
ce sont quand même environ une centaine de kilos de poissons
maillés qui furent capturés.

 

Dans ces conditions c’est Eric Ribas qui a su
s’imposer. Eric a capturé une douzaine de poissons et à lui
seul comptabilisé un tiers des captures. Bien que le classement
général  global du
championnat ne soit pas encore paru, Eric à mon sens prend par la
même occasion la tête du championnat 2010, pour obtenir la
consécration lors de la 6 eme et dernière épreuve qui se déroulera
à l’Auberge des Plages début juin.

Jean François Magnan, notre vétéran signe une très
belle deuxième place. Notre « vieux » briscard des mers
accède pour la première fois de l’année à un podium,
démontrant une fois de plus et sans surprise pour nous tous qui le
connaissons bien sa science de la pêche en mer.

Christian Balum après une très belle victoire signe
une troisième place. Notre « nouveau » confirme son
entrée très remarquée dans notre club ce qui fait dire à certains
avec le sourire cependant «  qu’il commence à nous
énerver celui-là »

 

Chez les jeunes, il faut mentionner la cinquième
victoire consécutive de Jérémy Hulin, devant ses adversaires
habituels Enzo et Camille qui cette année n’arrivent pas à
remettre en cause sa suprématie..

 


Les photos des vainqueurs sont en ligne sous
le lien  photo des
pêcheurs en Guyane Album « concours du 9 mai 2010 ».
Désolé pas de photos d’ensemble j’avais un petit peu de
flemme

Pche du mrou gant dans les eaux guyanaises.

Blog de pecheursenguyane :Pêcheurs de Guyane, Pêche du mérou géant dans les eaux guyanaises.

Ci dessous l ‘extrait de courrier
adressé à Monsieur Le Préfet de Guyane la semaine dernière ayant
pour objet de communiquer les conclusions du bureau de l’APPG
concernant la pêche du mérou géant en
Guyane.

 


Notre association crée en 1996
regroupe une cinquantaine de pêcheurs plaisanciers licenciés auprès
de la Fédération Française de Pêche en
Mer.


Membre du Comité de gestion de
la Réserve Naturelle du Grand Connétable, nous  participons  depuis 3 ans au  programme d’étude des
mérous géants  dans le
cadre de sorties destinées au marquage des
poissons.


Nous mesurons d’année en
année les changements caractéristiques du milieu marin en Guyane et
nos yeux d’amateurs constatent les différentes agressions que
peut recevoir le littoral et la diminution de la
ressource  halieutique
de nos côtes.


C’est pourquoi nous
pensons qu’il est urgent de prendre les mesures nécessaires à
la préservation de celle-ci et plus particulièrement en ce qui
concerne les espèces patrimoniales comme le
Mérou.


Le relevé de conclusion des
Pêcheurs Plaisanciers de Guyane  établit à ce que toutes les
mesures d’application et de contrôle soient
prises afin que les captures de Mérous  ne soient autorisées
qu’à compter d’une taille minimale de 1,20
Mètres
.


De plus nous préconisons
qu’outre cette taille minimale, il ne soit autorisé qu’une
seule capture de mérou par bateau et par
jour.


 

Les Pêcheurs Plaisanciers de Guyane
s’appuient également dans leur prise de décision sur le
rapport d’études  d’Aurore Faulin

(
Référence Maître de stage : Julien Semelin / Conservateur de la
réserve de l’île du Grand Connétable.co-encadrement : Fabian
Blanchard / Chercheur écologue halieute. année
2006/2007)

 

Ce rapport dans ses principaux points
décrit :

a)     
La maturité sexuelle des mérous est tardive et
n’intervient pas avant l’âge de 5 ou 6 ans pour une
taille relativement grande ( environ 1 mètre de long
)

     
b)
Le mérou géant est classé par l’IUCN en tant qu’espèce
en danger
critique    
d’extinction.

      c) Le constat de sa
raréfaction a engendré une prise de conscience dans de nombreux
pays, contraints de légiférer en interdisant sa pêche, afin de
laisser se reconstruire les stocks et permettre la réalisation de
nombreuses études scientifiques.

 

En supplément de notre avis, l’ APPG attire
votre attention sur le fait que de nombreuses captures de Mérous ou
de poissons en général sont effectués de la part de
plaisanciers  ou de
pêcheurs non déclarés qui se commettent à des actes de pêche en vue
d’une 
commercialisation
illégale.

 Nous profitons alors de
l’occasion qui nous est données à émettre notre avis
concernant les recommandations que nous pouvons exprimer sur les
Mérous pour vous inciter à prendre d’autres mesures devant
permettre la limitation des abus constatés et notamment sur ceux du
commerce parallèle et des pratiques de pêches illégales comme
constatés par exemple sur la rivière de Cayenne ou de nombreuses
barrières chinoises sont posées.

 

Nous vous prions, Monsieur Le Préfet de Guyane de
recevoir nos meilleures salutations.

 

Le Président de L’APPG

 

Jérôme Hulin