Tonka Island-Brokonpondo-Suriname Country

Blog de pecheursenguyane :Pêcheurs de Guyane, Tonka Island-Brokonpondo-Suriname Country

Eric Courgeau, Kakoué, possède l’immense
faculté d’alimenter régulièrement de ses voyages de pêche ou
de ses fanfaronnades l’actualité de ce blog.

Cette fois ci, c’est du voyageur que je vais
vous entretenir.

Si je n’irais pas jusqu’à comparer Eric
à Tintin, Tintin n’est qu’un personnage de dessin animé
après tout, Eric a plutôt le profil selon les saisons d’un
Gavroche gouailleur, d’un Koala tristounet ou d’un
Hemingway conquérant, chavirant de plaisir dans les arènes, ivres
des couleurs du monde, de la vision des andalouses, du sang des
taureaux……. Et de ses projets utopiques.

Quelle joie alors de l’entendre conter son
dernier voyage de pêche de quelques jours au
Surinam !

Ci joint son compte rendu.

————————————————————————————————-

Eric s’est rendu dans la province du
Brokonpondo à une cinquantaine de kilomètres de Paramararibo.
Cette  province
possède la particularité d’abriter le barrage permettant
d’alimenter le Surinam en électricité un peu de la même
manière que le barrage de  Petit Saut le fait en
Guyane.

L’objectif premier d’Eric était
d’aller taquiner le Toukounaré, une variété de Perche ou de
Black Bass absente des eaux guyanaises. Le Toukounaré est un
poisson de sport très combattif, aux robes variées, à
l’attaque destructrice, à la défense sans répit.
L’objectif second d’Eric étant de nous servir
d’informateur permettant d’effectuer les repérages pour
les pêcheurs de l’APPG quant à l’éventualité à
effectuer un voyage de pêche de même nature.

 

Au niveau financier, une journée complète de pêche
incluant le petit déjeuner, les deux repas quotidiens, la nuit, la
pirogue pour se rendre sur les différents sites et
ilots  de pêche du
barrage, les vifs revient, à 240 Dollars Surinamien par jour (
environ 60 Euros )

Le Lodge du Tonka Island dont vous trouverez toutes
les coordonnées sur la photo illustrant cet article, est
confortable puisqu’il peut accueillir une quinzaine de
personnes. Il faut environ 40 minutes de pirogue pour s’y
rendre à partir de la berge principale du barrage.

 

Au niveau pêche, la meilleure saison serait en
saison sèche lorsque les eaux sont basses, de Aout à décembre. La
pêche est cependant possible toute l’année que ce soit au
vif, au jig ou au popper. Outre les Toukounarés les prise possibles
s’étalonnent du Piranha noir, à l’Aimara.

Le site de pêche se caractérise par un grand calme,
une réelle coupure des aléas de la vie quotidienne. Au-delà de la
pêche Eric s’est déclaré enthousiaste du repos dont il a pu
bénéficier, de ses vrais rares moment de la vie ou l’esprit,
le corps sait se concentrer sur ses désirs essentiels, dans une
nature préservée au sein d’un environnement humain simple et
chaleureux.

————————————————————————————————- 

.J’ai mis les photos fournies par Eric en
ligne sous la Rubrique « photo des pêcheurs en Guyane, album
Tonkia Island Surinam »

Je n’ai envie de dire qu’une
chose en me rappelant l’air de la chanson de Michel
Fugain « même en courant plus vite que le vent, même
en courant plus vite que le temps, même en volant je n’aurais
pas le temps, de visiter toute l’immensité de  l’univers même en cent
ans, des milliers de jours c’est bien trop court
 »
J’espère me tromper, et qui sait à bientôt les
Toukounarés.

Osez la Matarony

Blog de pecheursenguyane :Pêcheurs de Guyane, Osez la Matarony

Enrichir la rubrique « des petits coins sympas
des rivières » de ce blog par un article sur la Matarony est
pour moi un plaisir que je suis fier de vous faire
partager.

D’abord,  c’est parce que cette
crique, qui est un des principaux affluents de l’Approuague,
ne s’improvise pas.

Il est en effet hors de question de s’y
aventurer sans maitrise  des passages pierreux, des
courants, des chemins qui différent selon les saisons et les marées
journalières.

Cette crique si le sens des mots Amazonie, Nature,
Guyane sont pour vous, la quintessence de vos rêves sera au regard
des souvenirs que vous ramènerez de là bas la
représentation  que
comme toujours la réalité dépasse la fiction.

Alors c’est pourquoi il me semble nécessaire
de vous parler de mon ami Said Nezlaoui. Said est une des premières
personnes que j’ai rencontrée en Guyane, lorsque je passais
mes premiers week-end à Regina ; Celui ci était déjà guide de
foret, travaillait à Cisame, tout en commençant à monter son
entreprise de transport fluvial pour acheminer soit les
scientifiques aux Nouragues, soit les légionnaires en opération. A
l’époque, je passais des heures, à l’écouter sous le
manguier à droite de chez Nazareth ou j’aimais
m’installer pour pêcher du bord  me raconter le fleuve, son
Approuague. Il en connaissait, les moindres caprices, les moindres
pièges. Son langage toujours posé, savait ce que les livres ne
disent jamais. Ses mots dans sa bouche c’était déjà de la
navigation, de la pêche, de la traque, de la forêt, de la sueur de
la pluie et du soleil.

Alors forcément quand celui m’a informé il y
a quelques temps qu’il avait décidé de monter des gites
touristiques, j’ai embarqué toute la petite famille pour le
week-end de Pâques.

 

Que vous dire de plus si ce n’est qu’à
notre retour 3 jours après nous avions eu l’impression
d’être partis en dehors de monde, en dehors de tout. Nous
n’avions pensé qu’à nous, levant de temps en temps les
yeux au ciel en réfléchissant très rapidement au fait que nous
étions sur la Matarony, minuscule point quelque part au monde, en
communion avec les eaux et la foret en Amazonie pour de
vrai.

Bien sur je pourrais vous raconter que nous avons
pêché des coumarous, mis des trappes pour les aimaras, même posé
des filets dans des endroits improbables. Nous avons mangé du
Tatou, et du Pac. Nous nous sommes baignés dans des cascades
servant d’abreuvoir au jaguar ou dans des criques. Nous avons
été chercher de l’eau à consommer et ramené celle ci dans des
sacs à dos confectionnés en tresse directement dans le foret par
Douste le beau-frère amérindien de Said.

Nous avons aussi rencontré Christophe Bhagooa,
propriétaire d’un sublime carbet ou nous avons passé nos
nuits.

Non ce que j’ai envie de vous dire,
c’est que si Said est à ses débuts concernant son activité
proprement dite de gîte, celui est déjà opérationnel pour vous tous
les pêcheurs de Guyane et vos familles bien entendu.

Celui ci vous saura vous emmener à votre choix pour
tout séjour de pêche sur le fleuve. Je vous conseille la pêche au
Coumarou, avec la graine, car la touche du poisson est très
impressionnante et vaut celle d’une belle carengue. Les prix
sont tout à fait raisonnables puisque Said s’inscrit dans une
démarche de tourisme équitable.

 

Allez je ne le fais pas souvent mais notez ses
coordonnées

said97390@gmail.com

Téléphone: 0594 37 00 42

 

Quant à moi, pour le week-end de la Pentecôte, je
me prévois une petite partie de pêche au Coumarou mais surtout et à
ma demande une expédition d’une journée sur Guisambourg, afin
de découvrir ce village perdu capitale ancienne des terres noyées
sur l’Approuague. Si ca vous dit n’hésitez pas à vous
joindre à nous !!!


Les photos sont dans la rubrique « 
Pêcheurs de Guyane album Matarony »

Christian Balum, vainqueur le 11 Avril 2010

Blog de pecheursenguyane :Pêcheurs de Guyane, Christian Balum, vainqueur le 11 Avril 2010

Christian Balum, tout nouveau membre de
l’APPG depuis le début de saison a remporté le 4eme concours
du Championnat de Guyane de Surf Casting 2010, qui s’est
déroulé sur ce qu’il reste de plage à l’auberge du même
nom.

Les fortes marées de fin mars ont en effet
fortement impactées le trait de sable de cet endroit au demeurant
toujours aussi splendide. A titre d’anecdote, l’épreuve
a été réduite d’une demi heure, pour permettre aux pêcheurs
de Guyane se situant à droite de l’auberge en regardant la
mer de rejoindre la tente de pesée finale au sec lorsque la marée
monte.

Cette quatrième épreuve, s’est déroulée sous
un soleil de plomb inhabituel début avril. A croire que notre petit
été de mars se sent bien en Guyane, et joue les prolongations. De
fait notre mer de Guyane, elle aussi s’alanguissait de
l’absence de vent et de vagues, pour reflétait de très belles
nuances verdâtres, que les thermoclytes et les courants mélangeait
comme le font les peintres sur leur palette.

Et le poisson alors ? Certainement en ce
dimanche ailleurs !!! A titre de démonstration 28 Kilos de
poissons furent pêchés par les 32 concurrents inscrits. C’est
une moyenne très faible de moins d’un kilo par pêcheurs. Nous
n’avons d’ailleurs vu aucune raie, aucun passani, aucun
coco fil.

La pêche s’est faite grâce aux concours de
petits acoupas qui savaient de temps en temps se montrer gourmand,
et de quelques michelots. A noter cependant le suicide d’une
carengue de 2,3 kilos capturé par notre ami Gilles Viot

Si Christian Balum remporte cette épreuve, ce fut
sur le fil, Doudou Thazard échouant pour seulement 40 grammes à une
très belle deuxième place. Le troisième est Eric Courgeau qui
s’est montré concentré pour une fois sur une épreuve de Surf
Casting du fait de la capture d’une petite lotte en début de
concours.

Il ne nous reste plus que deux concours pour
désigner le nouveau champion de Guyane 2010. Le prochain aura lieu
sur la Plage de l’Oasis. Nous avons eu 4 vainqueurs
différents sur 4 épreuves, c’est la preuve d’un très
beau renouvellement de notre élite, les favoris habituels ayant du
mal à s’exprimer cette année aux avant-postes. Mais comme on
dit dans le Sud Ouest «  c’est à la fin de la foire que
l’on compte les bouses » . D’autant qu’après
la 4eme épreuve, il est possible d’annuler la plus mauvaise
épreuve de chaque concurrent. Le Championnat reste très ouvert et
passionnant. Souhaitons nous donc pour les deux dernières épreuves
que nos copains les poissons soient plus nombreux, pour nous
permettre de mieux nous étalonner.


Les photos de ce concours ont été prises par
Camille que je remercie. Elles sont présentes sur le lien
« photo des pêcheurs en Guyane album concours du 11 avril
2010 » Les acoupas dans le plat, sont ceux que je vais manger
à votre santé à tous.

Boston Montauk 17 Pouces Vendre

Blog de pecheursenguyane :Pêcheurs de Guyane, Boston Montauk 17 Pouces à Vendre

Gabriel Tanasasi va quitter la Guyane et se
séparer de Cheyenne.C’est avec un peu de tristesse que nous allons
perdre Gabriel mais il serait bien que Cheyenne reste au
club.

Je vous le recommande c’est un trés beau bateau,
trés trés bien entretenu et à coup sûr une bonne
affaire.

Ci joint annonce. Les photos sont visibles dans
le lien joint à cet article.

26/03Tanasi    Remire-montjoly  
0594384068 / 0694461323
Bateau : Boston Montauk 17pieds avec moteur Evinrude 115cv E-Tec
(injection
électronique) 4cylindres 2 temps Prix 13 000 Euros +
sondeur-traceur-lecteur de
carte Garmin 520, radio Uniden Oceanus DSC (connecté au sondeur)
pour 1
000 Euros. Voir l’ensemble en suivant le lien suivant


http://picasaweb.google.com/100360987961563308625/VenteBostonMontauk17
#