Analyse Stratgique de la Mer en Guyane

Blog de pecheursenguyane :Pêcheurs de Guyane, Analyse Stratégique de la Mer en Guyane

Je vous encourage vivement à cliquer sur le lien
des favoris de ce blog Analyse de la mer en Guyane. Vous serez en
lien direct d’un fichier mis en ligne sur le site de la Diren
Guyane réalisé par Marion Brichet. L’étude menée par Marion
est absolument remarquable, à lire absolument.

 

———————————-

Autre sujet : Je vous part d’un
commentaire qui vous a peut être échappé de Johann Webmaster du
site Forum peche Guyane ( aussi en favori sur ce blog ) qui nous
fait part du commentaire ci-dessous suite à l’article requins
pointe noire en Guyane

J’ai pu croiser RC Nicol ce week-end aux Iles
du Salut. Pour ce qui est de la pêche, nous nous somme cantonnés
dans la passe.

Session de jigs pas trop encourageante, une
portugaise piquée avec l’assist sur le nez.

 Un requin nourrice de 20kg, un
mérou supposé décroché avant de voir la surface et quelques tarpons
adolescents. Ces derniers pris à la calée. Une sortie qualifiée de
moyenne en comparaison des trois dernières en février où nous avons
vécu de la pure folie : 25 carangues de belles tailles, un mérou de
80kg, du machoiran pris au jigs, des tarpons voleurs de jigs (le
porte feuille a souffert ainsi que mon côté
écologique).

 Si bien que nous étions tous
courbaturés le lendemain matin lors de notre réveil sur l’ile St
Joseph. Ce qui ne nous a pas empêché de repartir pour une nouvelle
journée. Bref, malgré une mer qui nous a empêché l’approche des
différents spots de la zone, cela restera pour l’équipage complet
la meilleure journée de pêche en mer depuis nos débuts respectifs.
Comme quoi les saisons perdent de plus en plus leurs règles de
pêche

 A
méditer

 


Et enfin je vous informe après avoir vu
Georges Karam que de nouvelles attaques de
pêcheurs professionnels ont eu lieu dans le Delta de
l’APPROUAGUE. Les pêcheurs se sont retrouvés ligotés au
fond de leurs bateaux à la dérive au milieu des déferlantes et
n’ont du leur salut qu’à la gendarmerie nationale en
patrouille sur Zone en helicoptére. Ca devient grave d’autant
que des tapouilles de pirates semblent stationner aussi non
loin au large des îles du Salut.

Publicités

Requins Pointe Noire aux iles du salut !!!

Blog de pecheursenguyane :Pêcheurs de Guyane, Requins Pointe Noire aux iles du salut !!!

En Mars très peu de bateaux de plaisance
naviguent. Encore moins pêchent. Il faut dire qu’à cette
période notre mer de Guyane n’est pas très agréable surtout
pour nos embarcations qui dans les meilleurs des cas
n’atteignent pas les 20 pieds.

Et puis comme nous avons une période en
mer tellement longue, tellement sympa ou l’on ne se fait pas
tabasser par la houle croisée, ou par les grains qui savent vous
transpercer les os encore mieux que des aiguilles, le début
d’année est pour les pêcheurs de Guyane, soit une période de
latence, soit la période ou nous nous rendons nombreux sur les
plages en Surf Casting.

 

Cependant, il ne faut pas oublier que
certains pêcheurs plaisanciers sortent en
mer.

RC Nicol de Palika pêche sportive ( en
lien sur ce blog ) vous amène pêcheurs confirmés ou amateurs aux
iles du salut toute l’année dans des conditions de confort
les meilleurs.

Celui-ci m’a informé des 4
informations suivantes.

  1. 4 départs  de requins pointes
    noires
      le samedi 13 mars aux iles du Salut.
    En 22 ans de pêche RC Nicol n’en a pris qu’au large à  20 milles des
    IDS
  2. Sur les 4 départs il y a eu une
    casse, un requin pris et 2 décrochés (voir les commentaires
    sur les photos)
  3. les 2 requins décrochés approchaient
    les 2 mêtres !!!!
  4. Une raie bovine a été prise au Jig. regardez les photos
    les 2 hameçons étaient dans sa gueule !!!

Tous ces poissons ont bien entendus été relâchés et
pêchés au circle Look de 12 ou 14 à mon sens eschés avec des
sardines un peu comme à la pêche à la carpe rouge.

 

Alors ….. Je vous encourage à consulter
la dizaine de photos mises en lignes dans le lien «  photos
des pêcheurs en Guyane Album Requins by
…Palika ».

Vos commentaires sur la présence de si jolies
bestiolles sont les bienvenus.

Rendons Csar..

Blog de pecheursenguyane :Pêcheurs de Guyane, Rendons à César………..

Je vous prie de
trouver ci dessous un communiqué de la Préfecture de Guyane en
référence aux derniers actes de piraterie ayant eu lieu dans le
delta de l’Approuague et aux manifestations des pêcheurs
professionnels de Guyane. (Référence dernier article acte de
piraterie en mer )

 

 

Police des pêches
et sécurité en mer

Le 26 février, alors que la vedette de gendarmerie maritime
«Mahury» déroutait deux «tapouilles» surinamaises en pêche
illégale, les services de l’Etat faisait le constat que
malgré la pression exercée par les navires de l’Etat en mer
le nombre de pêcheurs illégaux n’était pas en
diminution.

Cette présence préjudiciable pour la ressource
halieutique, est aussi une concurrence déloyale pour les pêcheurs
français qui depuis quelques temps manifestent leur exaspération.
Cette dernière est arrivée à son paroxysme avec les attaques
perpétrées à l’encontre de trois navires le vendredi 5 mars
dernier. Afin de réinstaurer un climat de confiance et la
souveraineté de l’Etat dans ses eaux une mobilisation
importante des moyens a été décidée.

Ainsi, dans la nuit de jeudi à vendredi, alors que
le navire de la Marine nationale «Audacieuse» patrouillait le long
de la frontière brésilienne, il a détecté une «tapouille» en pêche.
Profitant de la surprise nocturne, les marins de l’équipe de
contrôle sont montés à bord, ont constaté le délit de pêche
illégale puis ont commencé le déroutement de cette «tapouille-mère»
immatriculée à Belem, et de ses neuf hommes d’équipage vers
Degrad-des-Cannes pour remettre le navire et les marins aux
affaires maritimes.

La même nuit, à une dizaine de milles nautiques
plus à l’ouest, la vedette de gendarmerie maritime «Mahury»,
en patrouille dans l’embouchure de l’Approuague, a
surpris une autre « tapouille » brésilienne en pêche
illégale. Les gendarmes ont entrepris son déroutement vers la base
navale de Degrad-des-Cannes. En cours de déroutement, le navire de
pêche, pris par une vague de travers a chaviré. C’est donc à
bord de la «Mahury» que les pêcheurs brésiliens ont rejoint Cayenne
pour être remis aux affaires maritimes.

Les 13 marins, après avoir été entendus, ont été
remis à la police aux frontières (PAF) pour être reconduits au
Brésil. L’«Audacieuse» et la «Mahury», sont reparties en mer
continuer leurs patrouilles. La surveillance se poursuivra sans
relâche et fermement, jour et nuit, jusqu’à restauration
complète de la situation.

Les actions de l’Etat ne s’arrêtent pas là.
En effet, lors d’un vol de surveillance du littoral à l’aube, ce
vendredi 12 mars à l’ouest de Cayenne cette fois, un
hélicoptère a localisé deux autres «tapouilles» surinamaises
cachées dans la mangrove proche de la pointe Béhague. Une opération
aérocordée a alors été déclenchée. Un Puma de l’armée et un
Fennec de la gendarmerie ont héli-treuillé 8 gendarmes du groupe
d’intervention et 2 gendarmes-maritimes à bord des
«tapouilles» pour les dérouter.

Ces «tapouilles» ont été déséchouées avec la marée
puis amenées au patrouilleur «Audacieuse» en attente au large. Le
déroutement de ces deux «tapouilles» sur la base navale de
Degrad-des-Cannes a eu lieu en fin de journée. L’une des
«tapouilles» est orginaire du Surinam et l’autre du
Guyana.

Les 32 marins qui dans ce cas ont pris pied sur le
sol français feront l’objet de procédures pour infraction à
l’entrée et au séjour des étrangers en sus des infractions de
pêche illégale et font l’objet d’arrêtés de reconduite
à la frontière.

Là encore les bateaux, filets, moteurs et matériels
ont été saisis.

Ces actions de surveillance et de répression de la
pêche illégale associées à la recherche des individus s’étant
livrés à des agressions se poursuivront sans relâche, 24hx24, à
partir des bâtiments de la marine en patrouille mais aussi par
l’installation de points de surveillance et
d’intervention installés sur le littoral en bordure de la
mangrove lesquels complèteront le dispositif « Harpie »
réinstallé hermétiquement depuis le 1er mas, à titre permanent
désormais, aux frontières et sur le sol guyanais.

Des demandes de protestations auprès des
gouvernements concernés seront adressées par le préfet aux
Ambassadeurs de France dans ces pays afin qu’ils puissent
exercer en parallèle une surveillance de propre flotille de
pêche.

Acte de piraterie en mer !!!

Blog de pecheursenguyane :Pêcheurs de Guyane, Acte de piraterie en mer !!!

Que pensez de la Une du Journal France Guyane de ce
vendredi 12 mars 2010 ? Pour ceux qui ne l’ont pas lue,
cette Une titre sur la revendication des Pêcheurs Professionnels de
Guyane qui réclament en mer une mise en place de surveillance des
eaux nationales équivalente aux opérations Harpie que conduit
L’Etat contre l’orpaillage clandestin.

Cette revendication est consécutive à l’acte
de piraterie qui s’est déroulé dans la nuit de vendredi à
samedi à l’embouchure de l’Approuague.

Ce sont 4 navires guyanais qui ont été attaqués par
les pirates, 1 seul a pu prendre la fuite !! Les pirates ont
tout pris sauf le poisson déjà capturé et ont embarqué les moteurs,
les vivres et tous les documents de bord, débarquant les marins
pêcheurs dans la vase et les laissant se débrouiller seuls dans la
mangrove sans vivre, ni eau !!!

Qu’en pensez donc ?

A mon sens et dans un premier temps nous ne pouvons
qu’exprimer notre plus profond soutien à l’ensemble de
la profession des pêcheurs Guyanais.

Dans un deuxième temps, nous ne pouvons
qu’être interpellés à titre collectif, en tant que membre de
l’APPG ou à titre d’humble plaisancier du dimanche, par
le scandale que peut représenter de tels actes.

D’autant et Monsieur Le Préfet de Guyane
l’a bien rappelé aux pêcheurs professionnels, il est quand
même extrêmement dommageable dans un pays comme le nôtre, qui
possède une façade maritime très importante qu’aucun moyen de
relais VHF ne soit mis en place.

 

Certes L’Etat et les Affaires Maritimes
s’emploie avec les moyens qui sont les leurs à sécuriser nos
côtes, mais nous ne pouvons que constater l’insuffisance de
ceux-ci.

 

Les conséquences de ces absences de moyens sont
tout d’abord des conséquences écologiques fortes sur la
ressource, puisque aucune réglementation n’est appliquée par
les bandits des mers notamment en ce qui concernent la taille des
filets et  des mailles
employées, d’autre part sur notre économie locale qui peine à
se développer en raison de la contrebande qu’induit ces
actions de pêche sauvage et enfin sur notre sureté, notre
sécurité à tous si nous nous trouvons en position de subir des
attaques même lorsque nous naviguons de jour à l’ilet la Mère
ou aux Battures ou pourquoi pas sur le fleuve, sur la Conté ou sur
le Montsinéry !!

 

Souhaitons-nous alors une très rapide prise en
compte par l’Etat d’une prise en compte du problème à
sa base, afin que ce nouveau type de banditisme en Guyane ne se
reproduise plus.

 

Autre Sujet.

Je sais certain d’entre vous fervent de bonne
lecture, de dépaysement, amateur de descriptions pittoresques, de
destins peu ordinaires.

Je ne peux que vous recommander d’acheter dés
qu’il paraitra aux éditions Ibis Rouge le Roman « Terre
sans Mal » de mon ami Jean François Le Cornec Consul de France
à Macapa et qui tient de façon magistrale la Poussada Equinoxe dont
vous trouverez les commentaires dans le lien «  après la pêche
c’est carnaval » sur le blog.


 

Ci-joint le résumé.


La rupture avec une vie vaguement yuppie à la mort
tragique de sa compagne ramène Yann aux promesses oubliées de
l’enfance comme alternative à la détresse alcoolisée.
Coïncidence ou signe du destin, Jacques, compagnon des doutes de
jeunesse, vit dans la région désignée par l’empreinte
séculaire de l’ancêtre homonyme de Yann, modèle de sa
préadolescence. Les brumes du pays de l’Eldorado et de
l’éphémère République de Counani, en Guyane brésilienne
forment le cadre de cette Quête du passé et de soi-même. Il
découvrira que la jungle amazonienne la plus terrible, celle des
hommes, dévore la vitalité de la population métisse, héritière
atavique des remarquables cultures indigènes précolombiennes. Les
opprimés d’Amazonie n’ont sans doute d’autre
espoir que le recours aux esprits qui hantent les intrigants
inselbergs perçant ça et là la forêt.

Au-delà
de l’aventure ce roman partiellement inspiré de faits réels
relate la difficulté à implanter un programme de développement
durable dans une région pourtant vitale pour la planète et illustre
la banalité de l’usage de la violence au
Brésil
.

Guillaume Ly Cou Vainqueur le 7 mars 2010

Blog de pecheursenguyane :Pêcheurs de Guyane, Guillaume Ly Cou Vainqueur le 7 mars 2010

Ne soyons pas rabat joie mais quand
même !!!

Ne pas être rabat joie, c’est savoir
apprécier notre chance de pouvoir se retrouver au mois de Mars sous
un soleil annonçant déjà le petit été qui normalement se profile
entre nos deux saisons des pluies, sur les plages de Remire
Montjoly en Guyane.

C’est aussi pouvoir se retrouver avec tous
les copains du club, pour se mesurer, s’évaluer, se
confronter à la mer, aux vents, aux poissons tout le temps que dure
les épreuves de surf casting organisées chaque année afin de
déterminer le champion de Guyane qui ira représenter notre région
au Championnat de France.

Cependant franchement ce début de saison 2010 est
morose. Nous avons déjà effectué 50% des épreuves de surf casting
de cette année, et nous n’avons pas eu la chance de connaître
le grand frisson que peut procurer l’emballement d’un
frein de moulinet, ou la pliure d’une canne sur son piquet à
la suite de l’attaque d’un beau poisson.

Ou sont-ils ? Que se passe t’il cette
année ?

C’est déçu que les pêcheurs de Guyane ont
finis cette 3eme épreuve !!! Seulement un peu plus de 55 kilos
de poissons capturés pour 35 personnes inscrites, il faut le dire
la moyenne unitaire est faible. Mais surtout les regrets
proviennent de l’absence de belles prises, de combats, de
sensation lors des captures. Un peu trop en vérité de coco soda, et
pas assez de raies ou de beau passanis.

Guillaume Ly Cou est néanmoins un très beau
vainqueur qui a su se jouer des conditions difficiles de la
journée. Mais 5,5 kilos de capture était le maximum ce
dimanche.

Le second est Yannick Blacher qui sait se montrer
très régulier en ce début de saison montrant sa capacité à mettre
en pratique ce qu’il réalise aux
« entrainements »

Gabriel Tanasi est troisième. Gabriel est justement
récompensé de sa persévérance, de son assiduité, de sa constance à
l’ensemble des concours organisés par l’APPG. Je crois
que c’est son premier podium. Si les favoris le veulent bien,
il y en aura d’autres !!!

 

La prochaine épreuve aura lieu le 11 avril 2010.
Souhaitons nous une inversion des marées, des courants et une
amélioration des eaux. Nous avons vraiment besoin de souffrir dans
des combats dignes de notre réputation.

Les photos sont dans la rubrique « photo des
pêcheurs en Guyane, Album 7 mars 2010 surf casting » Je
remercie mon paparrazi Laurent Courgeau qui s’est quelquefois
montré coquin . 

 

Enfin alors que je suis en train de me relire pour
mettre ce commentaire en ligne, vous les pêcheurs de Guyane ou les
lecteurs passagers que je sais nombreux, mon article me semble
vraiment tout à fait trop pessimiste. Alors oubliez vite ce que je
viens de vous écrire !!!

 

Nos prochaines aventures sont devant nous,
aventures que nous nous raconterons lorsque nous n’aurons
plus la force de prendre en main nos cannes, lorsque nous
n’aurons plus la force de planter dans le sable nos piquets.
Les poissons de Guyane reviendront. Nous leur parlerons mais pas
trop longtemps avant de les remettre dans l’eau et nous les
remercierons de nous donner l’illusion de nos rêves.
Eric, Damien, Fred ou Francis retrouveront le sourire dans nos
regards admiratifs qui sauront rassurer les enfants sevrés qui
n’ont de cesse que de vouloir les  dépasser.

Mais cela c’est une autre
histoire !!!