I have done a dream

Blog de pecheursenguyane :Pêcheurs de Guyane, I have done a dream

Cette période de fêtes de fin
d’année est propice aux rêves.

Les prophètes disent qu’il faut
toujours croire en ses rêves car ce sont la clé de nos
âmes

 

C’est toujours à cette période
de fin d’année, aux retrouvailles des familles, aux
communions paillardes, au recueillement pour les plus croyants
d’entre nous qu’il est d’usage de tirer le bilan
de l’année qui s’achève pour
établir nos nouveaux projets, prévoir de nouvelles
aventures, aspirer à de nouvelles
espérances.

 

Dans cet esprit, je ne vais pas déroger
à la règle.

   
.

Que vous souhaiter ?

Pas difficile à trouver !!!

 

D’abord et vraiment, vraiment en premier, du
fonds du cœur la santé pour vos familles, vos proches,
vos enfants et vous-même.

Sans la douleur du corps tout est possible, mes
dés que ça coince dés qu’un bobo
apparaît nous nous rendons compte de l’importance de
cette relation à la nature que nous oublions souvent, la
santé.

 

En deux je vous souhaite, beaucoup, beaucoup de
rigolades. Mais avec sérieux !!!.

Pour rigoler il faut bien aimer, il faut bien
s’aimer et pour bien s’aimer bien travailler. Ce
n’est pas paradoxal. Rigoler c’est sérieux, cela
doit se faire sans remords.

 

En trois je vous souhaite d’être
d’excellentes personnes. 
D’être vous-même avec vos traits de
caractère, votre sensibilité, vos désirs
d’avenirs, votre force de proposition, vos états
d’âme,  votre différence,
votre gouaille. Etre toujours des femmes ou des hommes de
passion.

 

Concernant notre plaisir, notre passe temps, notre
club sachons en préserver son esprit.

Sachons nous retrouver comme
d’agréables sociétaires,
d’agréables membres, quelquefois comme
d’agréables copains.

Sachons nous entraider, nous montrer nos trucs, nos
astuces, nous faire partager nos savoirs, nos expériences.
Sachons être présents.

 

Concernant nos divers camarades de jeu tel
que

·       
Notre mer de Guyane si fantasque, si
mystérieuse

·       
Notre soleil équatorial de
plomb

·       
Notre pluie qui a vraiment un
grain

·       
Notre vent placide ou
délirant

·       
Nos marées surprenantes, nos hauts fonds
fluctuants, notre houle dévastatrice

·       
Nos plages berceau des tortues

·       
Nos poissons, ces coquins qui se
méritent

 

Sachons encore plus les admirer, les respecter, les
apprécier, les préserver, pour nos joies simples que
sont nos parties de pêche en bord de mer ou en
bateau.

Sachons ouvrir nos yeux de ces spectacles
fluctuants, sachons nous dire d’avoir beaucoup de chance
d’être là.

 

Pour réaliser ces souhaits ce n’est
pas difficile.

La première
marche
, commence le 11 janvier 2008.

 

Ce jour aura lieu l’assemblée
générale du Club au local de L’APPG.

L’ordre du jour
sera :

1.     
Rapport de gestion du Bureau sur
l’activité de l’association durant
l’exercice 2007 et compte de cet exercice.

2.     
Approbation des comptes et bilan de l’exercice
clos le 31/12/2007

3.     
Démission du bureau 2007

4.     
Élection des nouveaux membres du
bureau

5.     
Questions diverses

 

Je mettrai très prochainement en ligne le
calendrier 2008 du Championnat de Guyane du bord de mer.

La première épreuve est le 27 Janvier
2008, sur la plage de l’Oasis à Montjoly.
Préparez vous bien !

 

D’ici là, passez d’excellentes
fêtes de fin d’année.

Remise des Prix. Bateau 2007.

Blog de pecheursenguyane :Pêcheurs de Guyane, Remise des Prix. Bateau 2007.

La remise des prix du championnat bateau
organisé par l’APPG a eu lieu vendredi soir 7
décembre à l’Auberge des plages.

Autour d’un verre et d’un bon repas,
les différents équipages ont eu encore une fois
l’occasion de se rencontrer, d’échanger leurs
expériences, quelquefois en se chambrant
gentiment..

En laissant traîner mes oreilles, j’ai
pu avoir accès a quelques rumeurs.

 

Rumeurs portant sur l’achat de nouveaux
bateaux, de meilleurs leurres, des remplacements de moulinet ou de
cannes.

Des fois cela frisait le
« mercato » car certains pêcheurs se
voyaient sollicités par des capitaines ambitieux.

 

On verra bien les résultats
l’année prochaine et ce que cela donnera

.

Pour rappel, c’est l’équipage de
Sea World GP qui remporte le championnat. Il est à noter que
l’équipage de ce bateau a laissé au Club son
prix. Bel exemple de fair-play.

Philmax est 2eme et emporte un prix d’une
valeur de 350 Euros.

Blue Way est troisième et remporte un prix
d’une valeur de 300 Euros

 

La soirée c’est terminé tard
pour certains. Ce qui est terrible aussi et je ne sais pas
s’il y a une relation de cause à effet, c’est
que j’ai eu un mal de chien à corriger les yeux rouges
des photos mises en ligne dans l’album de cette
soirée.( lien photo des pêcheurs de Guyane) Ca doit
être mon logiciel qui n’est pas assez
puissant.

Ou alors je suis de très mauvaise foi
….

Girelle Royale.

Blog de pecheursenguyane :Pêcheurs de Guyane, Girelle Royale.

Papy, Eric, Philippe sont allés ce Week-end
aux Battures.

Pas mal déjà lorsqu’on
connaît l’état de la mer en ce
moment.

Ca sent la fin pour les sorties bateaux.

Papy ayant pêché la
« soupe » avec quelques rougets et cette
très belle Girelle Royale male assez peu commune dans nos
eaux guyanaise, j’aimerais que certains d’entre vous
nous transmettre le nom local. Eric pense que c’est un
poisson savon mais d’après mes recherches ce ne serait
pas tout à fait exact.

Pour cela répondez sous la rubrique
commentaire.

 

N’oubliez pas non plus le repas de vendredi 7
décembre 2007. Ce sera la remise des prix du championnat
bateau qui se déroulera à l’auberge des
plages.

Date limite d’inscription auprès
d’Eric aujourd’hui. Prix 30 Euros.

Pour votre info ci joint communication du Menu vin
compris.

apérosalade vosgienne ou buffet
pirogue
filet de bœuf en
croûte
glace ou buffet
dessert
digestif

Un venement. 2 visions!!!

Blog de pecheursenguyane :Pêcheurs de Guyane, Un évenement. 2 visions!!!
ARTICLES
COMPARES

* La
semaine dernière, un bâteau de pêche
brésilien était arraisonné par la marine dans
les eaux territoriales de la Guyane Française, près
de l’embouchure de l’Oyapock.

 A cette occasion, quatre des douze marins
brésiliens ont été blessés par balle.
Il est très intéressant de lire les deux versions des
mêmes faits, dans la presse guyanaise (l’Hebdo de Guyane,
publication du conseil général) et la presse paraense
(O Liberal).

 Alors que dans l’article guyanais, on
évoque le « São Francisco de Caninde 2 », un bateau
pris en flagrant délit, repéré de longue date
et donc en état de récidive, les marins
interrogés par O Liberal affirme qu’ils ont
dérivé « par erreur » du côté guyanais sur
un navire appelé le « Deus e Eu », parti de la ville de
Vigia.
 On parle
côté français de blessures par balles aux
cuisses et à l’épaule, côté
brésilien on évoque pour l’un des marins une blessure
à la tête.
 Les marins français
évoquent des marins hostiles les accueillant en brandissant
des machettes et des bâtons pointus, et essayant de percer
les boudins de leurs zodiacs, les Brésiliens parlent
simplement d’un marin français bousculé en arrivant
sur le pont et des policiers réagissant par des
tirs.
 Difficile donc de
trancher, mais il serait sans doute utile aux relations avec notre
grand voisin que les doutes soient
levés.
Par ailleurs, il semblerait que certaines
approximations (le nom du centre pénitentier, par exemple)
soit dûes au fait que les familles ne puissent pas
communiquer avec les blessés, encore soignés à
Cayenne pour certains.
 Il se peut donc
également que les témoignages des marins
évoquant une blessure à la tête et non à
l’épaule soient également mal
informés.
Il conviendrait sans doute qu’on informe les
autorités -et éventuellement la presse-
brésiliennes avec plus de précision, cela pourrait
éviter quelques malentendus et une exploitation
néfaste de cette affaire.

*******************

Je
m’étonne… que cette histoire ne soit pas arrivée
plus tôt, pour en avoir parlé avec des marins
français qui n’intervenaient pas, ne se sentant pas
suffisamment en force pour intervenir avec suffisamment de
dissuasion pour éviter une bagarre rangée et aussi
avec des pêcheurs basés à
Oiapoque.

Cela,
plus les tirs contre l’hélico lors des opérations
anacondas, et on va vers une catastrophe, un de ces
jours.
Lula a dit nettement que les
Brésiliens à l’étranger devaient respecter les
lois des pays accueillants, mais il semble que la mayonnaise
monte.

Pourquoi pas des observateurs brésiliens au moment
des interventions, pour démontrer soit les
exagérations ou calomnies, soit dénoncer les abus
français?